Mes lectures de septembre 2022

Je ne rédige pas toujours de chroniques pour chaque livre lu, mais grâce à cette page, j’ai dans l’idée, malgré tout, de partager brièvement avec vous mes avis de lecture « à chaud ». Quelques lignes, parfois quelques mots, mais qui peuvent s’avérer suffisants pour vous donner ou non l’envie de découvrir un ouvrage. Ce ne sont pas des bilans lecture, et ils ne sont pas non plus destinés à remplacer mes chroniques, que par ailleurs j’adore écrire.

  1. Nature morte (Armand Gamache, tome 1) de Louise Penny
  2. La cour des ouragans (Vampyria, tome 3) de Victor Dixen
  3. Souvenirs de Marnie de Joan G. Robinson
  4. Mexican Gothic de Silvia Moreno-Garcia
  5. Le macaron meurtrier (Les enquêtes de Julie, tome 1) de Ana T. Drew
  6. À la mesure de nos silences de Sophie Loubière
  7. Noir (Apolcalypse, tome 1) de Koz
  8. Billy Summers de Stephen King
  9. Que reviennent ceux qui sont loin de Pierre Adrian
  10. Rouge (Apocalypse, tome 2) de Koz

Nature morte de Louise Penny (cover)
Date de lecture : 3-6 sept. 2022

Nature morte (Armand Gamache, tome 1) de Louise Penny (Policier)

Ce que j’en ai pensé : J’avais très envie de rencontrer Armand Gamache et c’est chose faite avec le premier tome de cette série policière. Les personnages sont assez intéressants, certains sont touchants, d’autres horripilants, ce qui ajoute de l’intérêt à l’intrigue. Louise Penny est très douée pour maintenir le suspense et je n’ai réellement suspecté personne avant presque la toute fin du roman. En effet, plusieurs pistes nous apparaissent plausibles au fil de l’histoire, et les petits « secrets » de chacun se dévoilent pas à pas. De quoi égarer le plus attentif des enquêteurs. Ce premier tome est une bonne découverte et j’ai passé un agréable moment de lecture avec cette enquête aux couleurs automnales. Je continuerai donc la série avec plaisir. Lire la chronique.


La cour des ouragans de Victor Dixen (cover)
Date de lecture : 7-11 sept. 2022

La cour des ouragans (Vampyria, tome 3) de Victor Dixen (Fantastique)

Ce que j’en ai pensé : Loin du Paris des Ténèbres, cet épisode nous emmène voguer sur les océans, à la conquête du coeur de Pâle Phoebus, capitaine d’une horde de pirates, semble-t-il aussi dangereuse qu’indestructible. J’ai beaucoup apprécié ce récit teinté d’aventure, de piraterie, de trésors et de sirènes. Avec La Cour des Ouragans, Victor Dixen nous offre un dernier épisode captivant et passionnant, qui réserve bien des surprises. Vampyria est une saga qui m’a énormément plu et que je suis heureuse d’avoir découverte. Lire la chronique.


Souvenirs de Marnie de Joan R. Robinson (cover)
Date de lecture : 12 sept. 2022

Souvenirs de Marnie de Joan G. Robinson (Classique, Jeunesse)

Ce que j’en ai pensé : J’ai été touchée par le personnage d’Anna, que personne ne semble vraiment comprendre. Comme si l’envie d’être seule – plutôt que mal accompagnée – était une tare génétique inadmissible dans ce monde. Au départ pourtant, j’ai été assez déstabilisée par cette héroïne qui dégage une certaine passivité et une froideur manifeste. Toutefois, il va suffire d’une rencontre pour illuminer tout son être et la ramener à la vie. Il y a une atmosphère légèrement onirique et mystérieuse dans cette partie du récit, qui m’a transportée. La curiosité m’a piquée et je me suis laissé bercer par l’histoire, dont l’intrigue se fait plus présente à chaque page. La deuxième moitié du roman est teintée d’insouciance et de fraîcheur, et j’ai aimé le changement délicat qui s’opère chez notre héroïne. Une partie empreinte de bienveillance et d’amour que j’ai trouvé attendrissante. Ce roman me laissera le souvenir merveilleux d’une histoire hors du temps, poétique et émouvante. Lire la chronique.


Mexican Gothic de Silvia Moreno-Garcia (cover)
Date de lecture : 13-17 septembre 2022

Mexican Gothic de Silvia Moreno-Garcia (Fantastique)

Ce que j’en ai pensé : Dans ce roman, tous les ingrédients sont réunis pour un conte gothique. J’ai aimé l’aura de mystère qui entoure le lieu et les personnages, les visions nocturnes qui accaparent les esprits. Son ambiance oppressante et malsaine s’insinue jusque dans les rêves, pour les transformer en cauchemars. J’ai beaucoup aimé la manière dont l’autrice gère l’intrigue. Les sensations, encore floues au début du récit, se changent insidieusement en angoisse, page après page. Une lecture idéale à l’approche du 31 octobre. Lire la chronique.


Le macaron meurtrier de Ana T. Drew (cover audio)
Date de lecture : 17-18 sept. 2022

Le macaron meurtrier (Les enquêtes de Julie, tome 1) de Ana T. Drew (Cozy Mystery)

Ce que j’en ai pensé : J’ai passé un agréable moment de lecture en compagnie de Julie et de son entourage. On rentre sans préambule dans l’action, ce que j’ai trouvé fort appréciable. L’enquête est fluide et les personnages prometteurs, même si je ne me suis pas encore attachée à eux. Concernant la version audio, elle m’a convaincue. La narratrice, Christèle Billault, est très agréable à écouter et tous les personnages sont admirablement interprétés. Je recommande la version audio sans hésitation !


À la mesure de nos silences de Sophie Loubière (cover)
18-19 sept.2022

À la mesure de nos silences de Sophie Loubière (Littérature)

Ce que j’en ai pensé : Sous la plume délicate de Sophie Loubière, les personnages de ce récit prennent vie avec une justesse bouleversante. Deux protagonistes que deux générations séparent, le grand-père François, et le petit-fils Antoine. Deux êtres qui se connaissent peu, mais qui vont apprendre à se découvrir lors d’un voyage qui sonne comme une résilience. Une relation qui va évoluer au fil des chapitres, à mesure que les mots – maux se libèrent. Pour l’Ancien, il devient essentiel de rompre le silence et de transmettre à cette nouvelle génération une partie de sa mémoire. J’ai été troublée par ce pan de la Seconde Guerre que je ne connaissais absolument pas, par ce drame qui aura marqué tout un village, celui de Villefranche en Aveyron. Je me suis pleinement laissé porter par le récit, confiante, mais je ne m’attendais pas à ce que ce roman me touche de cette façon. La romancière n’a pas son pareil pour exprimer les sentiments, à tel point que j’étais en parfaite symbiose avec les protagonistes et leur histoire. Un roman fort et émouvant que je vous invite à découvrir. Lire la chronique.


Noir de Koz (cover)
Date de lecture : 19-20sept. 2022

Noir (Apolcalypse, tome 1) de Koz (Policier)

Ce que j’en ai pensé : Dès le début, je me suis sentie pleinement immergée dans l’histoire. La mise en place de l’intrigue a ce petit quelque chose de cinématographique qui vous accroche instantanément. Trois jours, qui se découpent en heures et des scènes qui s’alternent, l’ensemble offrant un rythme effréné, avec l’impression d’être soi-même au cœur de l’action. J’ai tout aimé, la construction, le rythme, l’intrigue, les sujets traités en fond et même les personnages. Avec Noir, mon plaisir de lecture était à son paroxysme et finalement, c’est ce qui m’importe le plus lorsque je lis un roman. Lire la chronique.


Billy Summers de Stephen King (cover)
Date de lecture : 22-26 sept. 2022

Billy Summers de Stephen King (Thriller)

Ce que j’en ai pensé : Dans ce roman, j’ai retrouvé tout ce que j’aime chez cet écrivain hors-pair. Cet art de dépeindre les lieux, de construire une atmosphère, d’imaginer des personnages uniques et mémorables. A l’instar de « 22/11/63 », de « Blaze » ou encore de « Dolores Claiborne », j’ai été transportée, émue et captivée par cette très belle histoire. Nul doute que « Billy Summers » restera l’une de mes œuvres favorites de l’auteur. En version audio, le narrateur Thierry Blanc est véritablement formidable ! Je me suis laissé bercer sans réserve par son timbre de voix envoûtant et sa lecture harmonieuse. Les personnages sont interprétés à la perfection, et j’ai eu un véritable coup de cœur pour cette écoute ! Lire la chronique.


Que reviennent ceux qui sont loin de Pierre Adrian (cover)
Date de lecture : 27-29 sept. 2022

Que reviennent ceux qui sont loin de Pierre Adrian (Littérature)

Ce que j’en ai pensé : J’ai été particulièrement touchée par ce roman, alors même qu’il y a assez peu de personnages auxquels s’attacher. La majorité d’entre eux ne sont pas nommés, tout juste évoqués de manière très générale. Pourtant, certains se démarquent pour le narrateur, qui leur voue une affection particulière, le petit cousin, la copine notamment. Une partie de ce roman est une petite Madeleine de Proust, qui m’a replongée dans mes propres souvenirs d’enfance. J’aurais voulu rester à jamais en été, sacraliser cette maison aux couleurs de la joie, à la manière d’un sanctuaire. J’aurais voulu ne jamais avoir à y revenir, ne jamais avoir à grandir. Un roman d’une grande force évocatrice, sublimé par une plume délicate, qui m’a beaucoup émue. Lire la chronique.


Rouge de Koz (cover)

Date de lecture : 30 sept. 2022

Rouge (Apocalypse, tome 2) de Koz (Policier)

Ce que j’en ai pensé : Le sujet de ce roman est intéressant et on découvre, une fois encore, les lacunes de notre système, ici en matière de gestion des incendies. Toutefois, j’ai été légèrement déçue par l’histoire, que j’ai trouvé un peu trop irréaliste. En comparaison, « Noir » m’avait paru terriblement plausible, tant au niveau des comportements que de l’intrigue, et c’est ce qui m’avait bluffée. Cependant, le suspense est bien mené et l’histoire très bien rythmée. Une enquête dirigée tambour battant, selon un laps de temps très court et en différents lieux, ce qui a de quoi réduire à néant toute forme d’ennui. « Rouge » est un roman réellement addictif, un véritable « page-turner » qui se lit d’une traite, ou quasiment. Aussi j’ai tout-de-même hâte de me plonger dans le troisième et dernier opus de ce premier volet apocalyptique. Lire la chronique.