Chronique – Sukkwan Island de David Vann

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post published:2021-12-06
  • Post category:Chroniques
  • Post comments:8 commentaires
  • Temps de lecture :4 min de lecture
You are currently viewing Chronique – Sukkwan Island de David Vann
Sukkwan Island de David Vann

Sukkwan Island de David Vann

Drame, Nature Writing

Ma note : ★★★★★ / J’ai adoré

« Et tous deux, au beau milieu de la nature, ne connaissaient pas les folies de l’humanité et vivaient dans la pureté. »

De temps en temps, j’aime lire des romans de type « Nature Writing » publiés chez Gallmeister. Celui-ci m’attirait particulièrement, de par sa magnifique couverture mais aussi de par son sujet, que j’imaginais profond et tragique. Une lecture couronnée de succès, courte mais puissante et bouleversante.

Sukkwan Island est un drame intimiste ayant pour toile de fond une île du sud de l’Alaska difficile d’accès, où la Nature avec un grand N tient une place essentielle. Jim, ancien dentiste à la vie compliquée, décide de partir habiter une année entière sur cette île, avec son fils Roy, âgé de 13 ans. Une expérience qu’il espère bénéfique, amorce d’une vie nouvelle, qui lui permettra de se rapprocher de son fils et d’apprendre à mieux le connaître. Mais survivre dans un environnement aussi sauvage n’est pas à la portée de tous, et le séjour va doucement tourner au cauchemar.

« Tu sais, dit son père cette nuit-là tandis qu’ils attendaient le sommeil, tout est trop incontrôlable, ici. »

Dans ce récit, il y a deux parties. Il y a un avant, et il y a un après.

L’ambiance s’instaure pas à pas, prenant l’allure d’un vaste huis-clos. Encore favorable en été, la nature devient peu à peu hostile, obligeant le père et le fils à demeurer dans leur cabane. Loin d’améliorer l’état du père, cette solitude pesante le confronte davantage à lui-même. Oscillant entre optimisme et désespoir, il inflige à son fils un sentiment constant d’inquiétude et d’appréhension. J’ai vécu cette première partie avec angoisse, un poids sur la poitrine, la respiration saccadée, le cœur au bord du vide. Des moments de tension parfois insoutenables. Une partie absolument magistrale, rendue vivante par l’écriture de l’auteur. Après cela, j’ai continué ma lecture comme en état de choc, spectatrice d’une tragédie à laquelle je ne peux rien. Les mots sonnent justes, les agissements aussi. Une lecture éprouvante, un roman bouleversant.

Si vous souhaitez découvrir ce livre, je vous conseille de vous renseigner le moins possible à son sujet et de vous laisser porter par la trame narrative.

Pumpkin Autumn Challenge 2021 – Automne enchanteur – « La lunette de pierre, c’est extra ! Quand on veut voir ce qui ne se voit pas »

Date de lecture : 7-9 nov. 2021

🎧Ce roman est également disponible en audio chez Audiolib et lu par Thierry Janssen.

Infos
Editeur : Gallmeister
Parution : 02/02/2017
192 pages
ISBN : 9782351786017
Quatrième de couverture
« Une île sauvage du Sud de l’Alaska, accessible uniquement par bateau ou par hydravion, tout en forêts humides et montagnes escarpées. C’est dans ce décor que Jim décide d’emmener son fils de treize ans pour y vivre dans une cabane isolée, une année durant. Après une succession d’échecs personnels, il voit là l’occasion de prendre un nouveau départ et de renouer avec ce garçon qu’il connaît si mal. Mais la rigueur de cette vie et les défaillances du père ne tardent pas à transformer ce séjour en cauchemar, et la situation devient vite incontrôlable. Jusqu’au drame violent et imprévisible qui scellera leur destin. Couronné par le prix Médicis étranger en 2010, Sukkwan Island est un livre inoubliable qui nous entraîne au coeur des ténèbres de l’âme humaine. »

Cet article a 8 commentaires

  1. Un roman inoubliable, David Vann est toujours sur le bord du précipice, très marqué par le suicide de son père qu’il évoque souvent dans ses romans….. 🙂

    1. Caroline

      Ah oui, je comprends mieux alors le personnage du père dans ce roman !

  2. Les livres de David Vann sont très sombres et remuent, bouleversent, mais il a un style d’écriture à tomber. J’ai adoré ce roman ! Merci pour ce joli retour 🙂

    1. Caroline

      C’est le premier que je lisais de cet auteur, et j’ai vraiment adoré le style ! Je compte bien en lire d’autres.

  3. Tu sembles avoir été totalement chamboulée par cette lecture, ton ressenti donne envie ! Merci pour la découverte 🙂

    1. Caroline

      C’est vrai que c’est un roman qui m’a profondément marquée. Un mois après ma lecture, les émotions ressenties sont toujours présentes.

      1. En effet, il devait être intense ! La solitude, le huis clos, l’ambiance oppressante que tu décris m’intrigue, je le le note, à l’occasion 🙂

Laisser un commentaire