Mes lectures de mai 2024

Je ne rédige pas toujours de chroniques pour chaque livre lu, mais grâce à cette page, j’ai dans l’idée, malgré tout, de partager brièvement avec vous mes avis de lecture « à chaud ». Quelques lignes, parfois quelques mots, mais qui peuvent s’avérer suffisants pour vous donner ou non l’envie de découvrir un ouvrage. Ce ne sont pas des bilans lecture, et ils ne sont pas non plus destinés à remplacer mes chroniques, que par ailleurs j’adore écrire.

Une fois encore, ce mois-ci a été riche en lectures audio. J’ai terminé mes trois dernières écoutes pour le Prix Audiolib, avec Perspective(s) comme touche finale, pour mon plus grand plaisir. J’ai également lu des nouveautés, comme Norferville, la suite du Bureau des affaires occultes et le premier tome du Secret des Agapanthes de Clarisse Sabard. J’ai d’ailleurs adoré ce début de saga familiale, qui correspond à tout ce que j’aime dans le genre.

Sommaire

  1. Les aiguilles d’or de Michael McDowell, 520 pages
  2. La Louisiane de Julia Malye, 12h45min
  3. Peindre la pluie en couleurs d’Aurélie Tramier, 7h20min
  4. Perspective(s) de Laurent Binet, 7h25min
  5. Norferville de Franck Thilliez, 456 pages
  6. Le bureau des affaires occultes, tome 4 : Le chant maléfique d’Éric Fouassier, 11h56min
  7. Le secret des Agapanthes, tome 1 : Flora & Joséphine de Clarisse Sabard, 13h20min
  8. Mamie Luger de Benoît Philippon, 8h52min

Les aiguilles d’or de Michael McDowell

Note : 4.5 sur 5.
Date de lecture : 1-5 mai 2024

Un excellent thriller où nous allons suivre deux familles que tout oppose, dans le New-York du XIXe siècle. Le juge Stallworth est absolument détestable, de même que toute sa famille d’ailleurs, les plus jeunes mis à part. Il est prêt à tout pour faire de New-York une ville plus « sûre » et obtenir la gloire qu’il mérite. Du côté du Triangle Noir, la famille Shanks est tout aussi déstabilisante, bien qu’un petit peu plus attachante.
Mais ce que j’ai adoré, ce sont ces petits frissons de peur réguliers qui m’ont assaillie tout au long du roman. Les yeux perçants de Lena Shanks continuent de me glacer le sang des jours après la fin de ma lecture.
C’est glauque, c’est une sale histoire de vengeance absolument divertissante qu’on ne peut lâcher, jusqu’au point final. Noir et cynique à souhait. J’ai adoré !

La Louisiane de Julia Malye

Note : 3.5 sur 5.
Date de lecture : 6-8 mai 2024
Prix Audiolib 2024

Au XVIIIe siècle, des femmes françaises sont envoyées en Louisiane pour y épouser des colons. Tout l’intérêt réside dans les relations qu’entretiennent ces femmes et dans l’attachement qu’on va leur porter. Julia Malye nous invite à partager les pensées intimes de ces femmes, et aborde, à travers elles, des sujets aussi importants que la féminité, la maternité, l’amour.
En arrière-plan, les plantations, les répercussions de la colonisation sur les peuples autochtones, l’esclavage et les conflits, sont autant d’éléments instructifs qui nous plongent avec succès dans cette époque, au sein de cette colonie en expansion.
Il m’a manqué un brin de souffle aventurier et des paysages grandioses pour que je sois pleinement conquise par ce roman. C’était néanmoins un très agréable moment de lecture et je suis ravie d’être partie à la rencontre de ces femmes marquantes, Geneviève, Pétronille, Charlotte, Étiennette, Utu’wv Ecoko’nesel, Marie. Lire la chronique détaillée.

Peindre la pluie en couleurs d’Aurélie Tramier

Note : 3 sur 5.
Date de lecture : 17 mai 2024
Prix Audiolib 2024

Suite au décès de sa sœur Émilie et de son mari, Morgane recueille son neveu Eliott, 10 ans, et sa nièce Léa, 6 ans. Une situation qui va bouleverser son existence, elle qui à 35 ans vit seule avec son chien Snoopy.
L’ascension vers la résilience ne se fera pas sans escales et il va bien falloir exorciser les traumas, la peine et la douleur pour enfin espérer revoir le soleil après la pluie.
Peindre la pluie en couleurs est une belle histoire, portée par des protagonistes attachants. Une histoire de résilience, du lent et douloureux retour à la vie. Cela étant, il m’a manqué un brin d’originalité et de profondeur pour qu’il me séduise tout à fait. Lire la chronique détaillée.

Perspective(s) de Laurent Binet

Note : 4.5 sur 5.
Date de lecture : 18 mai 2024
Prix Audiolib 2024

Quel plaisir de retrouver tous ces grands noms de l’Histoire et de l’Histoire de l’art, dans le décor non moins illustre de la ville de Florence. Une lecture qui m’en a rappelé d’autres par certains aspects, Les rois maudits mais aussi Les liaisons dangereuses.
Perspective(s) est un roman palpitant et amusant, qui nous fait voyager habilement entre la grande et la petite histoire, entre faits réels et fiction, pour notre plus grand plaisir. Intrigues, secrets, amour et trahisons, remous politiques et sociaux dans une Europe au bord de l’implosion, autant de raisons qui ont fait de ce roman un excellent moment de lecture ! Lire la chronique détaillée.

Norferville de Franck Thilliez

Note : 4.5 sur 5.
Date de lecture : 19-20 mai 2024

Norferville, ville fictive du Grand Nord canadien, est un désert blanc isolé du reste du monde, où la seule vraie source d’emploi reste la mine. Des conditions de vie particulières, où l’alcool et la drogue paraissent les seules échappatoires. Une ville dans laquelle on ne vient pas par hasard. C’est pourtant dans cet endroit que la fille de Teddy, un criminologue français, a été retrouvée assassinée. Il va s’associer à Léonie, chargée de l’enquête, pour comprendre ce qui est arrivé à sa fille.

Plus on avance dans le roman, plus on en apprend sur le passé de la ville, mais aussi sur nos deux enquêteurs. J’ai adoré l’ambiance de ce thriller, ce froid glacial, cette nature hostile, cette sorte de huis clos oppressant. Les légendes innues donnent du corps à l’histoire et complexifient habilement l’intrigue. Un thriller passionnant, sombre et tragique, porté par des personnages forts. 

Le bureau des affaires occultes, tome 4 : Le chant maléfique d’Éric Fouassier

Note : 4 sur 5.
Date de lecture : 19-22 mai 2024
Audible

Dans ce nouveau tome, Valentin et Aglaé mènent deux enquêtes différentes, à des kilomètres l’un de l’autre. À Paris, Aglaé tente de prouver l’innocence de Samson, le fiancé de son amie Marie-Reine, accusé du meurtre d’un aristocrate lors d’un bal masqué. Valentin, de son côté, se rend en Vendée sous couverture, pour enquêter sur des assassinats perpétrés sur les trésoriers du mouvement légitimiste. J’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteur relate les affrontements qui ont lieu dans la campagne vendéenne. J’ai été émue par le triste sort des uns comme des autres, dans cette guerre civile sans merci. Avec Le chant maléfique, Éric Fouassier nous offre encore un excellent tome du Bureau des affaires occultes, surprenant, riche et passionnant. Lire la chronique.

Le secret des Agapanthes, tome 1 : Flora & Joséphine de Clarisse Sabard

Note : 4.5 sur 5.
Date de lecture : 23-24 mai 2024
Audible

L’histoire nous emmène à la rencontre de Flora, une jeune artiste peintre possédant une galerie d’art à Los Angeles. Suite à son témoignage mettant en cause le célèbre beau-fils de sa mère dans une sombre histoire de violence sexuelle, elle décide de partir pour la Normandie, loin de l’effervescence médiatique. Là-bas, dans la maison de famille dont elle vient d’hériter avec ses cousines, elle va renouer avec le passé, partir à la découverte de ses origines familiales et particulièrement de sa grand-mère Joséphine.

Moi qui adore les sagas familiales, j’ai été conquise par ce premier tome du Secret des Agapanthes, que j’ai littéralement dévoré. Il y a tout ce que j’aime habituellement dans le genre, des personnages attachants, une grande famille et plusieurs générations, un secret, de l’amour, une alternance passé présent, et aucune longueur. Si vous aimez le genre, je vous conseille ce premier tome passionnant, dont je vous parlerai plus en détail dans une chronique.

Mamie Luger de Benoît Philippon

Note : 4.5 sur 5.
Date de lecture : 30-31 mai 2024
Audible

Berthe, cent deux ans, se retrouve en garde à vue après avoir tiré sur des policiers depuis son domicile. Mais cette « mamie Luger » n’en était pas à son coup d’essai ! Si les policiers étaient chez elle, c’est parce qu’elle avait tiré dans le derrière de son voisin. Peut-être bien qu’il le méritait, sait-on jamais, la légitime défense, c’est difficile à prouver. M’enfin, quand son domicile est perquisitionné, il semblerait bien que son vieux Luger datant de la guerre avait déjà fait un paquet de victimes au fil du temps.

« Dis donc, tu commences à m’casser les pieds, avec ta loi ! explose la grand-mère. On n’est donc plus libre de rien, dans c’pays ? J’croyais qu’y avait écrit « Liberté, Égalité, Fraternité » sous not’ drapeau. J’vois pas d’liberté, là, j’vois des menottes, l’égalité, vous m’faites bien rigoler, en tant qu’femme depuis un siècle, j’ai bien vu qu’on nous roulait dans la farine, et la fraternité, viens pas m’chatouiller avec ça. J’ai pas gardé un Luger dans ma commode par hasard ! »

L’inspecteur Ventura a de quoi s’arracher les cheveux avec la vieille Berthe ! Première fois qu’il voit ça dans sa carrière ! D’autant que la dame est intelligente, d’une spontanéité renversante et doué d’un langage absolument corrosif. Elle réussit à captiver son auditoire (oui parce que tout le commissariat a envie d’écouter son histoire, pas seulement les lecteurs) en racontant les détails de sa vie, qui n’a pas été très sympathique avec elle, il faut bien le dire. Mais surtout, elle est incroyablement forte et attachante ! Certaines scènes sont difficiles à lire, et j’ai parfois physiquement ressenti sa douleur. Heureusement que le ton est décalé, sinon, j’aurais versé quelques larmes. Par certains côtés, ce roman m’a rappelé Le serpent majuscule de Pierre Lemaitre, sauf que Berthe est tout de même plus attachante que Mathilde.

Fabienne Loriaux, la narratrice du livre audio, est absolument fabuleuse ! Elle incarne tous les âges de Berthe à la perfection, et j’ai encore sa voix en tête lorsque je repense à certains passages du roman. C’est bien simple, j’ai eu un coup de cœur pour la version Audiolib !

J'ai lu/aimé cet article

Cet article a 13 commentaires

  1. Jolies lectures durant le mois de mai 😀
    Je n’ai pas encore craqué pour Les aiguilles d’or, mais je le ferai sûrement quand j’aurai lu Katie qui attend déjà dans ma pile à lire…

    1. Caroline

      Oui, je suis contente d’avoir fait toutes ses belles lectures. J’ai adoré Katie ! 😊

    1. Caroline

      Ravie que tu aies déniché quelques livres ! 😁

    1. Caroline

      Ah Mamie Luger ! Je te conseille vraiment ce livre !

  2. J’ai Les aiguilles d’or dans ma bibliotheque mais je ne l’ai toujours pas attaqué. Tu me donnes envie de le sortir enfin !

    1. Caroline

      Les aiguilles d’or est vraiment chouette je trouve, mais vraiment noir aussi. Je ne sais pas si c’est moi qui était très « à fond » dans l’ambiance, mais il m’a fait frissonner quelques fois. Je viens de terminer Katie, qui est très sombre aussi, mais pas de la même manière.

  3. Je te rejoins complètement sur Mamie Luger et son héroïne à laquelle je repense souvent.

    1. Caroline

      Ça fait presque un mois que je l’ai lu, et je pense aussi souvent à Berthe. Je ne sais pas si tu l’as écouté en audio, mais alors, qu’est-ce qu’elle est forte la narratrice. C’est quand même un livre très touchant, même s’il y a beaucoup d’humour.

      1. Oui, je l’ai écouté et je pense que ce format ajoute pas mal à l’expérience de lecture.

  4. Hedwige

    Merci Caroline, ce fut un mois d’excellence au vu des étoiles que tes lectures ont reçues.

    1. Caroline

      C’est vrai qu’en ce moment, je cumule les très bonnes lectures. Soit je sais vraiment bien les choisir, soit j’ai de la chance, peut-être un peu des deux ! 😁 Et juin est tout aussi qualitatif !

Laisser un commentaire (Markdown)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.