Chronique – Le chant maléfique d’Éric Fouassier

Policier historique

Le bureau des affaires occultes, tome 4

Date de lecture : 18-22 mai 2024

Lecture audio → Roman lu par Benjamin Jungers.

« Un soulèvement légitimiste serait en cours de préparation. Toute une organisation secrète viserait à reconstituer une armée royale dont le but serait de renverser la monarchie de Juillet pour porter le duc de Bordeaux sur le trône. On prétend même qu’un chef important est attendu sur place et que sa venue pourrait être le signal qui déclenchera la révolte. »

Dans ce nouveau tome, Valentin et Aglaé mènent deux enquêtes différentes, à des kilomètres l’un de l’autre. À Paris, Aglaé tente de prouver l’innocence de Samson, le fiancé de son amie Marie-Reine, accusé du meurtre d’un aristocrate lors d’un bal masqué. L’éminent Vidocq, chef de la Sûreté, n’hésite pas à user de sa position afin d’aider au mieux la jeune femme dans ses investigations. J’ai beaucoup aimé cette partie de l’histoire, où Aglaé tient un rôle important, même si j’ai regretté que Tafik et l’Entourloupe ne se manifestent pas davantage. Cette enquête-ci a su me surprendre jusqu’au bout.

« Des lambeaux de brume dérivaient devant eux, pareils à de longues chevelures glissant au fil d’une onde invisible. Valentin ne put retenir un frisson. Cette nuit sans lune, ce paysage incertain, ce joueur de flûte invisible… Tout cela était presque irréel. »

Valentin, de son côté, se rend en Vendée sous couverture, pour enquêter sur des assassinats perpétrés sur les trésoriers du mouvement légitimiste. Pour corser le tout, les meurtres sont toujours précédés d’un air de flûte envoûtant, tel un oiseau de mauvais augure. Est-ce l’Aloudi qui vient chercher des âmes ? Ou bien une malédiction ramenée des Indes par un Anglais imprudent ?

Voici Valentin en plein cœur de la révolution vendéenne, où les partisans légitimistes, menés par la duchesse de Berry et mère de l’héritier au trône Henri V, affrontent le camp de Louis-Philippe. Une partie très intéressante historiquement parlant, pleine de rebondissements et de tension. En ces temps occultes, difficile de savoir à qui se fier. Et si Valentin joue un double jeu pour protéger sa vie, il n’en reste pas moins en quête de la vérité et de la justice.

J’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteur relate les affrontements qui ont lieu dans la campagne vendéenne. J’ai été émue par le triste sort des uns comme des autres, dans cette guerre civile sans merci. Par ailleurs, j’ai été ravie de rencontrer la duchesse de Berry, dont j’ignorais tout auparavant et dont j’ai admiré la force de caractère et la ténacité.

Avec Le chant maléfique, Éric Fouassier nous offre encore un excellent tome du Bureau des affaires occultes, surprenant, riche et passionnant. J’ai déjà hâte de découvrir le prochain !

Mon avis sur la version audio :

Quant à la version audio Lizzie, Benjamin Jungers est toujours aussi remarquable et c’est chaque fois un plaisir de l’écouter raconter les aventures de Valentin Verne et de ses compagnons de route.

Série Le bureau des affaires occultes :

  1. Le bureau des affaires occultes
  2. Le fantôme du vicaire
  3. Les nuits de la peur bleue
  4. Le chant maléfique

Et comme les mots peuvent sembler parfois bien fades, rien de mieux qu’écouter un extrait pour se faire un avis.

Infos & Quatrième de couverture

Le bureau des affaires occultes, tome 4 : Le chant maléfique d’Éric Fouassier
Éditeur : Lizzie – Parution : 02/05/2024 – Durée : 11h56min – ISBN/ASIN: 9791036632822 – Lu par Benjamin Jungers – Genre : Policier, Historique.
📕En grand format chez Albin Michel, 2024

Une nouvelle enquête de l’inspecteur Valentin Verne, le génial créateur du Bureau des affaires occultes, où la science flirte avec le vice et le crime.

Quelle créature funeste hante le bocage vendéen ? Que signifie ce chant maléfique qui retentit la nuit pour annoncer de singuliers trépas ? Les victimes étant des légitimistes, certains y voient la main des espions de Louis-Philippe qui cherchent à empêcher le retour de la branche aînée des Bourbons sur le trône de France. D’autres évoquent l’aloubi, ce passeur du diable qui glisse sur les marais dans sa barque de brume, à moins qu’il ne s’agisse d’une malédiction venue d’au-delà des mers, dont les exécutants seraient les adorateurs d’une mystérieuse déesse…

Rumeur ou réalité ? Qui croire ?

C’est dans ce climat d’extrême tension que l’inspecteur Valentin Verne quitte les bas-fonds parisiens pour une Vendée au bord de l’insurrection, laissant Aglaé aux prises avec une enquête bien plus complexe qu’il n’y paraît, puisque la jeune femme va y jouer son avenir au sein du fameux Bureau des affaires occultes.

J'ai lu/aimé cet article

Cet article a 11 commentaires

    1. Caroline

      Il y a tellement de livres qu’on aimerait lire Nath. Je te comprends, il y aussi des séries que j’aimerais commencer, ou continuer, et je n’en trouve pas le temps. 😁

  1. Ludivine

    Je n’ai jamais tenté cette saga mais tu sembles toujours conquise, ca donne envie d’en savoir plus. 🙂

  2. Il faut que je poursuive cette série dont j’aime beaucoup les personnages et le cadre historique qui semble ici de nouveau bien développé.

    1. Caroline

      Je ne sais pas où tu t’es arrêtée Audrey, mais je trouve que chaque tome est très bon, le troisième tout particulièrement, car je lui ai trouvé un petit côté Fred Vargas dans l’intrigue.

      1. Je n’ai lu que le premier tome pour le moment mais j’ai la suite dans ma PAL 🙂

    1. Caroline

      Elle est vraiment sympa et avec celle du Commissaire aux mort étranges d’Olivier Barde-Cabuçon, ce sont mes deux séries historiques préférées.

  3. Céline C.

    Merci Caroline pour ce partage. J’attends avec impatience de lire ce quatrième opus et tu m’as mis l’eau à la bouche si je peux dire 😉! J’aime beaucoup cet auteur et cette série, comme d’ailleurs sa précédente, celle d’Héloïse l’apothicaire dont je lis en ce moment le troisième tome.

    1. Caroline

      J’ai lu le premier tome d’Héloïse et il faudrait vraiment que je poursuive car c’est vrai que c’est très sympa. Ce quatrième tome du Bureau des affaires occultes est toujours aussi passionnant, mais j’avoue que ma préférence pour l’instant va au troisième tome, celui de la peur bleue sur Paris.

      1. Céline C.

        Tu as raison le troisième tome était particulièrement réussi avec cette épidémie de choléra et l’évolution des personnages, je l’ai beaucoup aimé également. J’ai hâte de découvrir le quatrième opus 😉

Laisser un commentaire (Markdown)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.