Du thé pour les fantômes de Chris Vuklisevic

Chronique – Du thé pour les fantômes de Chris Vuklisevic

Du thé pour les fantômes de Chris Vuklisevic

Fantastique

LECTURE AUDIO – Roman lu par Clotilde Seille

Date de lecture : 3-7 juin 2023

J’ai découvert ce roman lorsque j’ai rédigé mon article sur les nouveautés audio à paraître en juin. Lorsque j’ai vu que Clotilde Seille (voir mon avis sur La Passe-miroir) en était la narratrice, je savais que je ne mettrais pas longtemps à me plonger dans cette histoire. D’autant que le titre et la couverture m’ont paru particulièrement inspirants ! Et je dois dire que je n’ai pas été déçue par ce roman original et émouvant, où s’entremêlent imaginaire, poésie et histoire familiale.

« Maintenant, si vous voulez passer le temps pendant qu’on boit notre thé, je peux vous conter le récit de Félicité, qui est aussi celui de Bégoumas et de son abandon.
Je peux vous retracer ce que j’ai compris d’elle, de sa sœur, de sa mère surtout, de leur village hanté et de l’été où les habitants l’ont fui. Je ne vais pas tricher, je ne vais pas mentir. Je vous donnerai toutes les vérités de ceux qui ont vécu cette histoire. Et comme je ne dirai que le vrai, il n’y aura sans doute là-dedans pas grand-chose de réel.
Vous voilà prévenu. »

En commençant cette écoute, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre et c’est justement ce qui m’a irrésistiblement attirée. Un jour de pluie, un vieil homme rencontré dans un salon de thé va nous conter l’histoire de Félicité et Agonie, deux sœurs jumelles apparemment très dissemblables, l’une passeuse de fantômes, l’autre sorcière. Le décès de leur mère Carmine et leur quête pour retrouver la trace de son fantôme est un peu le point central de ce récit incroyablement riche, où les voix et les époques s’entrelacent. L’affaire ne sera pas simple, car, si Félicité a la particularité de pouvoir conduire les fantômes vers leur mort définitive, elle aura bien du mal à savoir où se cache celui de sa mère.

Une mère dont les réactions m’ont parfois brisé le cœur, notamment envers Agonie, cette enfant qu’elle se refuse à regarder, à côtoyer. Une Agonie qui porte son nom tel un fardeau, elle qui répand la mort chaque fois qu’elle ouvre la bouche. Elle, dont la disgrâce doit être cachée aux yeux du monde. « Ses insectes enlaidissaient tout, et la laideur horrifiait Carmine. À la seule idée que les insectes d’Agonie pourraient se poser sur son visage et le rider avant l’heure, des éclairs électriques parcouraient sa peau. » Une existence à l’opposé de celle de sa soeur Félicité, l’enfant choyée, admirée. Pour autant, la position de cette dernière n’a pas forcément été plus simple, et la relation avec sa mère aussi idéale qu’on pourrait le croire.

J’ai aimé suivre l’odyssée de ces deux sœurs, qui vont remonter le fil d’un passé familial dense, naviguer au cœur d’une histoire transgénérationnelle pleine de non-dits. Et pour libérer la parole, il faudra bien les compétences en théilogie de Félicité.

« Félicité balaie du regard les thés alignés sur la table. Tous arracheront à cet homme une vérité que lui-même ignore, mais chacun a son effet spécifique. Ces étranges-thés qui sentent la mousse et le vent, c’est la théilogue qui les cueille dans la vallée des choses étranges et les fournit à Félicité, une boîte pour chaque provenance : rives du lac des Millefonts, algues du lac de Fenestre, col du Diable, val de la Masque, col de la Couillole, tête de la Lave… et, bien sûr, le thé des Merveilles. Celui qui pousse dans un recoin secret du mont Bégo et fait parler les morts. »

J’ai été émue par cette histoire, touchée par la beauté de l’écriture et l’univers imaginé par l’autrice. Les titres des chapitres sont à eux seuls un régal de lecture. J’ai été happée par les protagonistes, les étranges-thés, le désert, la sorcière qui crache des papillons noirs et la poésie des mots. Il se dégage de ces pages une aura mystérieuse et envoûtante, que je n’avais aucune envie de quitter.

Et si, à votre tour, vous écoutiez l’histoire de Félicité et Agonie, une délicieuse tasse de thé entre les mains ?

Mon avis sur la version audio Gallimard : ❤️

En ce qui concerne la version audio, la voix de Clotilde Seille m’a complètement transportée. Avec cette narratrice, je n’ai jamais besoin d’accélérer la vitesse d’écoute et je suis inévitablement charmée par son timbre profond et son interprétation poignante. Une version audio en parfaite harmonie avec l’univers de ce roman !

Et comme les mots peuvent sembler parfois bien fades, rien de mieux qu’écouter un extrait pour se faire un avis.


Infos et Quatrième de couverture

Du thé pour les fantômes de Chris Vuklisevic
Édition audio : Gallimard Écoutez Lire – Parution : 08/05/2023 – Durée : 13h30min – ISBN/ASIN: 9782073034670 – Lu par : Clotilde Seille – Genre : Fantastique.

« Quand on est vivant, on occupe les places que les morts ont laissées. C’est la règle. »

Agonie est sorcière. Félicité, passeuse de fantômes. Le silence dure depuis trente ans entre ces deux filles de berger, jusqu’au jour où la mort brutale de leur mère les réunit malgré elles. Pour recueillir ses derniers mots, elles doivent retrouver son spectre, retracer ensemble le passé de cette femme qui a aimé l’une et rejeté l’autre. Mais le fantôme de leur mère reste introuvable, et les témoins de sa vie, morts ou vivants, en dessinent un portrait étrange, voire contradictoire. Que voulait-elle révéler avant de mourir ? Qui était vraiment cette femme fragmentée, multiple ? Leur quête de vérité emmènera les sœurs des ruelles de Nice au désert d’Almería, de la vallée des Merveilles aux villages abandonnés de Provence, et dans les profondeurs des silences familiaux.

Entrez dans le salon de thé. Prenez une tasse chaude à l’abri de la pluie. Écoutez cette histoire pleine d’ « étranges-thés », incarnée par l’inventive et talentueuse Clotilde Seille.


Quelques recommandations en rapport avec ce livre

La saga de la Passe-miroir en version audio, pour la narratrice Clotilde Seille mais aussi pour les objets animés à la forte personnalité.

  J'ai lu/aimé cet article

Cet article a 10 commentaires

  1. Il a l’air de dégager une atmosphère singulière ce roman, presque envoutant. Je suis bien tentée par l’histoire de ces deux sœurs si différentes. 😊 Merci pour ton beau retour Caroline.

    1. Caroline

      C’est vrai que je l’ai trouvé envoûtant, une fois que tu commences ta lecture, tu plonges dans un autre monde et j’adore !

  2. Il est dans ma wish et ton avis me laisse penser que je vais apprécier cette touchante histoire et de découvrir ces jumelles. Quant à la narration, elle a l’air convaincante !

    1. Caroline

      J’espère que tu en auras l’occasion Audrey, d’autant que le roman est original et riche.

  3. Hedwige

    Etonnante histoire dont tu parles avec tant d’enthousiasme et d’émotion que je suis tentée quoique peu fan des fantômes.

    1. Caroline

      C’est roman assez particulier, avec un univers très inspiré. Les fantômes, s’ils ont une place essentielle, ne sont en quelque sorte qu’un moyen de découvrir toutes les strates de cette histoire. Nous sommes ici plus dans un monde mêlant imaginaire et réalité.

  4. Steven

    J’ai fortement apprécié cette lecture pour son ambiance si envoutante et mystérieuse !

    1. Caroline

      Je suis heureuse de voir que ce roman est apprécié car il a vraiment une aura particulière.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.