Mes lectures d’octobre 2022

Je ne rédige pas toujours de chroniques pour chaque livre lu, mais grâce à cette page, j’ai dans l’idée, malgré tout, de partager brièvement avec vous mes avis de lecture « à chaud ». Quelques lignes, parfois quelques mots, mais qui peuvent s’avérer suffisants pour vous donner ou non l’envie de découvrir un ouvrage. Ce ne sont pas des bilans lecture, et ils ne sont pas non plus destinés à remplacer mes chroniques, que par ailleurs j’adore écrire.

  1. Mon traître de Sorj Chalandon
  2. Bones Bay de Becky Manawatu
  3. Comme une image de Magali Collet
  4. Roussalki d’Alexandre Page
  5. Je serai ton ombre de Lisa Jewell
  6. La doublure de Mélissa Da Costa
  7. Rendez-vous avec le poison (Les détectives du Yorkshire, tome 7) de Julia Chapman
  8. Juste un petit break de Carole Meudic
  9. Anne de Green Gables (Anne, tome 1) de Lucy Maud Montgomery
  10. 1974 de Arnaud Codeville

Mon traître de Sorj Chalandon (cover)
Date de lecture : 1-2 oct. 2022

Mon traître de Sorj Chalandon (Contemporain)

Ce que j’en ai pensé :


Bones Bay de Becky Manawatu (cover)
Date de lecture : 4-8 oct. 2022

Bones Bay de Becky Manawatu (Contemporain)

Ce que j’en ai pensé : Je suis entrée avec une très grande facilité dans cette histoire, où dès le départ j’ai été touchée par les personnages et leur authenticité. Mon intérêt n’a jamais souffert. La construction du récit entretient une forme de suspense, avec une intrigue qui saura trouver son dénouement. Ārama, Taukiri, Jade et Toko, autant de voix qui trouvent leur source dans la tristesse, la douleur et l’amour, qui se succèdent avant de s’unir en un chant unique et émouvant. Malgré le côté souvent tragique, l’espérance m’a portée tout au long du roman et j’ai refermé ce livre avec un fort sentiment d’amour et l’intime conviction que je le relirai. « Bones Bay », c’est beau, c’est tragique et c’est violent. C’est un récit magnifique et déchirant, que je ne suis pas près d’oublier !


Comme une image de Magali Collet (cover)
Date de lecture : 10-11 oct. 2022

Comme une image de Magali Collet

Ce que j’en ai pensé : Racontée la plupart du temps du point de vue de Lalie, cette histoire met le lecteur dans une position délicate et malaisante. L’aisance avec laquelle cette fillette trompe son monde suscite une profonde angoisse, tout au long du roman. La pression monte jusqu’à devenir insoutenable. Quoi que vous puissiez imaginer à propos de Lalie, vous êtes certainement bien loin du compte ! Ce roman est bref mais éprouvant. Il m’a remuée et angoissée, aussi je n’ai pas pu le lâcher, chaque page tournée invitant à lire la suivante. Une chose est sûre, je n’oublierai pas Lalie de sitôt. Un excellent thriller, que je vous conseille vivement de découvrir. Lire la chronique.


Roussalki : Les sirènes d'Alexandre Page (cover)
Date de lecture : 12-16 oct. 2022

Roussalki d’Alexandre Page (Suspense, Historique)

Ce que j’en ai pensé : J’ai beaucoup apprécié l’orientation de l’histoire, ce basculement inattendu, la tension croissante au fil des pages, et la noirceur qui s’invite, inexorablement. La plume d’Alexandre Page est belle, poétique, riche, mais également très fluide. J’ai visualisé sans peine les personnages et le décor, vécu les scènes et les dialogues. Roussalki est un roman qui rappelle les oeuvres gothiques et romantiques, avec ses personnages mystérieux et emblématiques, son manoir en décrépitude, sa “sorcière”, et l’Amour avec un grand A, celui dont la passion engendre les plus effroyables tragédies. Un roman à l’image de la littérature et de la peinture du XIXe siècle, qui m’a transportée. Lire la chronique.


Je serai ton ombre de Lisa Jewell (cover)
Date de lecture : 17-19 oct. 2022

Je serai ton ombre de Lisa Jewell (Thriller)

Ce que j’en ai pensé : Encore un très bon moment de lecture avec ce roman qui a répondu à toutes mes attentes. Addictif, pas prise de tête et bien ficelé. Même si, encore une fois, on se doute de certaines choses.


La doublure de Mélissa Da Costa (cover)
Date de lecture : 20-24 oct. 2022

La doublure de Mélissa Da Costa (Thriller)

Ce que j’en ai pensé : Machiavélique, noir, malsain ! Quelle spirale infernale ! Une lecture en demi-teinte cependant, notamment car j’ai ressenti quelques longueurs. De plus, l’univers dans lequel évolue les personnages ne me passionne pas du tout, même dans les thrillers. Toutefois, les références à l’art m’ont beaucoup intéressée.


Rendez-vous avec le poison de Julia Chapman (cover)
Date de lecture : 24-26 oct. 2022

Rendez-vous avec le poison (Les détectives du Yorkshire, tome 7) de Julia Chapman (Policier, Cozy Mystery)

Ce que j’en ai pensé : J’ai vraiment adoré cette lecture, qui m’a pleinement séduite. L’histoire personnelle des protagonistes suit son cours, se concentrant davantage sur Samson, ce qui n’a pas été pour me déplaire. J’apprécie de plus en plus les différents personnages, leur caractère et j’aime observer les liens qui se tissent entre eux, livre après livre. L’enquête sur les animaux de compagnie m’a vivement intéressée, d’autant plus qu’elle fait la part belle à notre ami Calimero. La tension présente à certains moments rend le roman addictif et m’a littéralement empêchée de fermer mon livre. Ce « Rendez-vous avec le poison » est mon préféré de la série, pour le moment, et j’ai à peine terminé ce roman que j’ai déjà envie d’attaquer le suivant. Sans compter que l’autrice a le chic pour terminer sur des épilogues de type « cliffhanger » qui me rendent absolument impatiente de connaître la suite !


Juste un petit break de Carole Meudic (cover)
Date de lecture : 26-28 oct. 2022

Juste un petit break de Carole Meudic (Contemporain)

Ce que j’en ai pensé : J’ai vraiment beaucoup apprécié cette lecture, plus profonde que ne le laisse suggérer la couverture au premier abord. J’ai aimé l’écriture, l’humour, mais surtout cette authenticité chez les personnages. Il me reste à lire la suite, « Pignes… et revirements »


Anne de Green Gables de Lucy Maud Montgmorery (cover audio)
Date de lecture : 30 oct. 2022

Anne de Green Gables (Anne, tome 1) de Lucy Maud Montgomery (Jeunesse)

Ce que j’en ai pensé : Dès les premières minutes de cette lecture, je suis tombée sous le charme de cette enfant aux cheveux roux, qui s’émerveille chaque jour de la beauté du monde. Son imagination fertile est inépuisable de poésie et de rêves. Sa bonté, sa gentillesse et sa sincérité m’ont profondément émue. Anne est si lumineuse, si vivante, si bienveillante, qu’elle ne peut que susciter amour et attachement autour d’elle. Voir le monde à travers ses yeux, c’est transformer la moindre parcelle de vie en source de joie. « Mais si on a de grandes idées, il faut bien se servir de grands mots pour les exprimer, pas vrai ? » Pour elle, chaque être vivant mérite d’avoir un nom qui lui corresponde, à l’instar de ce magnifique cerisier blanc qu’elle a nommé « Reine des neiges ». Elle est de ces personnes qui peuvent faire fondre la glace de n’importe quel coeur ! Un roman qui se déroule sur plusieurs années, et qui permet d’assister à l’évolution d’Anne. Une histoire non dénuée d’humour, en partie grâce au naturel de la jeune fille. Que j’ai aimé ce merveilleux roman ! Un livre pour tous les âges, qui vous mettra assurément du baume au coeur. La version audio Audible, lue par Alison Wheeler, est absolument parfaite. Elle reflète à merveille l’enthousiasme d’Anne (avec un « e »), son caractère enjoué, son intelligence et sa candeur.


1974 de Arnaud Codeville (cover)
Date de lecture : 31 oct. 2022

1974 de Arnaud Codeville (Thriller fantastique)

Ce que j’en ai pensé : Eh bien, pour une lecture d’Halloween, elle était réussie ! Ce livre a parfaitement correspondu à mes attentes en matière de thriller fantastique/épouvante. Si certaines ficelles du genre ne m’étaient pas inconnues, je me suis toutefois laissé prendre au jeu avec plaisir. Apparitions fantomatiques à la « The Ring », personnages étranges, atmosphère puante, maisons oppressantes, angoisse, horreur, autant d’éléments qui m’ont comblée. Tout y était et je n’en attendais pas moins ! J’ai beaucoup aimé l’enquêteur, l’histoire et ses rebondissements. Un roman franchement addictif, que j’ai dévoré en une journée (c’était le but en ce 31 octobre). Je suis heureuse d’avoir découvert Arnaud Codeville et je compte bien lire d’autres de ses romans.