Mes lectures de février 2023

Mes lectures de février 2023

Je ne rédige pas toujours de chroniques pour chaque livre lu, mais grâce à cette page, j’ai dans l’idée, malgré tout, de partager brièvement avec vous mes avis de lecture « à chaud ». Quelques lignes, parfois quelques mots, mais qui peuvent s’avérer suffisants pour vous donner ou non l’envie de découvrir un ouvrage. Ce ne sont pas des bilans lecture, et ils ne sont pas non plus destinés à remplacer mes chroniques, que par ailleurs j’adore écrire.

Sommaire :

  1. Entre fauves de Colin Niel, 9h05min
  2. Petite sale de Louise Mey, 378p
  3. Des poignards dans les sourires (Virginie Sevran, tome 1) de Cécile Cabanac, 480p
  4. Rendez-vous avec la ruse (Les détectives du Yorkshire, tome 6) de Julia Chapman, 360p
  5. L’eau du lac n’est jamais douce de Giulia Caminito, 8h54min
  6. La femme de ménage de Freida McFadden, 304p
  7. Le bar à histoires d’Isabelle Comte, 144p
  8. La dernière maison avant les bois de Catriona Ward, 416p
  9. Bayard et le crime d’Amboise (Héloïse, l’apothicaire, tome 1), 9h32min
  10. L’été de la sorcière de Nashiki Kaho, 165p
  11. Blizzard de Marie Vingtras, 3h28min

Entre fauves de Colin Niel (cover audio)
Date de lecture : 31 janv.-2 fév. 2023

Entre fauves de Colin Niel (Thriller)

Ce que j’en ai pensé : “Entre fauves” est un roman à quatre voix, quatre personnages avec lesquels on va entrer en résonnance, changer successivement de peau, pour vivre encore plus intensément cette histoire. Un thriller qui nous emmène dans les Pyrénées et la Namibie, entre montagne enneigée et désert aride, mais entre fauves surtout. De chasseur à proie, il n’y a souvent qu’un pas… Entre ceux qui tuent pour survivre, pour le plaisir, par vengeance ou par colère, la traque est inévitable, et l’issue, incertaine. Une traque grisante, un psychotrope puissant qui rend fébrile et tient le lecteur en haleine. Il ne reste qu’à oublier ses certitudes et se laisser porter par l’intrigue. L’auteur se frotte à des sujets délicats, soulève des interrogations légitimes, mais offre un récit nuancé, qui démontre que nous sommes des êtres vivants complexes, avec nos peurs, nos besoins, nos désirs. Mais “Entre fauves” est sans aucun doute un thriller, avec son histoire qui s’installe pas à pas, puis la tension qui enfle, l’adrénaline qui s’invite et le doute qui nous tenaille, jusqu’au dénouement, remarquable ! Lire la chronique.


Petite sale de Louise Mey (cover)
Date de lecture : 2-4 fév. 2023

Petite sale de Louise Mey (Polar)

Ce que j’en ai pensé : Dans cette histoire, il règne une atmosphère hivernale, un peu grisâtre, qui n’est pas spécialement chaleureuse. L’intrigue se déroule à la toute fin des années 60, dans un petit village où Monsieur Demest, un homme fier et détestable, détient une importante ferme de betteraves. Il règne en patriarche, véritable petit dictateur de ce domaine où il impose sa loi à tout son petit monde, famille, employés, voire même habitants. Jusqu’au jour où sa petite fille disparaît, alors qu’elle était sous la surveillance de Catherine, l’une des domestiques du domaine. Cette “petite sale”, comme Madame se plaît à la nommer, est une jeune fille discrète, un peu effacée, presque invisible. J’ai aimé voir la vie quotidienne à travers ses yeux. Elle pose un regard très juste sur ce qui l’entoure. J’ai également beaucoup apprécié les policiers venus de la ville pour enquêter sur la disparition de la fillette. Gabriel notamment, dont la jeunesse prend en compte les nouvelles méthodes d’investigation, malheureusement difficiles à mettre en oeuvre dans cette région si isolée, où le temps semble s’être arrêté. Une très bonne lecture, mélange de roman noir et de roman policier, qui m’a beaucoup plu.


Des poignards dans les sourires de Cécile Cabanac (cover)
Date de lecture : 5-8 fév. 2023

Des poignards dans les sourires (Virginie Sevran, tome 1) de Cécile Cabanac (Policier, Thriller)


Rendez-vous avec la ruse de Julia Chapman (cover)
Date de lecture : 9-13 fév 2023

Rendez-vous avec la ruse (Les détectives du Yorkshire, tome 6) de Julia Chapman (Cozy Mystery)

Ce que j’en ai pensé : Plus j’avance dans cette série et plus je l’adore ! Oui je sais, je dis ça à chaque tome, mais c’est que ce constat me saute invariablement au visage. J’aime tout dans “Les détectives du Yorkshire” ! Certes, il m’a fallu au moins deux livres pour créer un lien affectif avec les protagonistes, mais depuis, c’est du bonheur à chaque page. J’aime l’écriture de l’autrice, sa façon d’évoquer le milieu rural, les enquêtes qu’elle imagine et la façon subtile avec laquelle elle tisse la trame de la série. Et aussi tout le mystère autour du passé de Samson, les éléments qui s’imbriquent, tome après tome. J’aime que chaque personnage, pour ne pas dire habitant, ait son importance tout au long de la série. Je connais le nom des commères du village, des fermiers bougons, des membres de la famille, de la bande de retraités, des copains, du gérant du bar et même des plus vils d’entre eux. Je connais leur personnalité comme si je les avais véritablement rencontrés. Mais par dessus tout, j’aime Samson, Delilah et Calimero. J’aime ce trio formidable, attachant et drôle, qui illumine ma vie de lectrice. C’est probablement la seule série où j’apprécie la belle relation du duo principal. Une relation que j’ai envie de suivre sans en perdre une miette. Pour tout dire, il me reste deux tomes à lire et j’appréhende de les terminer, de devoir quitter tout ce petit monde, la beauté des vallons et le village de Bruncliffe. Alors si vous aimez les cozy mysteries, je vous encourage de tout coeur à découvrir “Les détectives du Yorkshire”.


L'eau du lac n'est jamais douce de Giulia Caminito (cover)
Date de lecture : 13-15 fév. 2023

L’eau du lac n’est jamais douce de Giulia Caminito (Contemporain)

Ce que j’en ai pensé : L’eau du lac n’est jamais douce est un roman d’apprentissage. Un terme qui prend tout son sens ici, avec Gaia à la fois personnage et sujet du récit, qui évolue en faisant l’expérience de la vie. Enfant, adolescente puis jeune adulte, sa personnalité s’esquisse puis s’affirme en fonction de son environnement, de ses interactions, de ses possibilités. Pour ma part, j’aime beaucoup ce type de récit, que je trouve toujours intéressant et intense à lire. Giulia Caminito met en lumière les injustices, les difficultés sociales, sans pour autant prendre position. Une neutralité qui se ressent tant dans l’écriture que dans le manque d’empathie de la narratrice. Présenté de cette façon, c’est un roman qui paraît sombre et noir, mais étrangement il ne l’est pas. C’est une Italie aussi colorée que sa magnifique couverture française. Certes, l’histoire n’est peut-être pas aussi douce que son titre, mais elle est passionnante à lire. Lire la chronique.


La femme de ménage de Freida McFadden (cover)
Date de lecture : 16-18 fév. 2023

La femme de ménage de Freida McFadden (Thriller)


Le bar à histoires d’Isabelle Comte (cover)
Date de lecture : 19-20 fév. 2023

Le bar à histoires d’Isabelle Comte (Nouvelles)

Ce que j’en ai pensé : Dans “Le bar à histoires”, Isabelle Comte nous présente vingt-six nouvelles, chacune ayant pour titre le nom d’une boisson, en corrélation avec le sujet de l’histoire. Whisky ou bien café, avec ou sans alcool, la carte des boissons permet, sans aucun doute, de varier les plaisirs ! Je ne suis pas grande amatrice de nouvelles, pourtant j’ai été très agréablement surprise par celles-ci. Des histoires qui ont suscité chez moi tout un panel d’émotions, malgré leur brièveté. Certaines m’ont particulièrement touchée, et j’ai ressenti une réelle empathie pour les différents protagonistes. Il faut dire que les chutes sont parfois tristes, parfois plus glorieuses, mais bien souvent inattendues. J’ai passé un excellent moment en compagnie de toutes ces histoires, et je suis ravie d’avoir profité de ce “petit mois, petites lectures” pour lire quelques nouvelles.


La dernière maison avant les bois de Catriona Ward (cover)
Date de lecture : 21-25 fév. 2023

La dernière maison avant les bois de Catriona Ward (Thriller)

Ce que j’en ai pensé : Quel étonnant roman que celui-ci ! Le moins que l’on puisse dire c’est que l’autrice entretient son suspense d’une main de maître. La construction du récit, la narration, tout ici est admirablement orchestré. Très vite, on ressent une forme d’oppression, d’autant plus qu’on ne saisit pas ce qu’il se passe. On veut utiliser les clés que l’on a déjà en notre possession, mais force est de constater qu’aucune d’entre elles ne correspond à la serrure. Ce roman ne ressemble en rien à ce que j’ai déjà connu. Il faut simplement se laisser porter par le récit et accepter de lire quelque chose d’un peu plus ardu, pas tant sur le fond que sur la forme. En conclusion, j’ai beaucoup aimé. J’ai aimé l’audace de l’autrice, son parti pris, sa façon de brouiller l’esprit du lecteur mais avec la finesse de celle qui sait où elle va. Lire la chronique.


Bayard et le crime d’Amboise d'Éric Fouassier (cover)
Date de lecture : 26-27 fév. 2023

Bayard et le crime d’Amboise (Héloïse, l’apothicaire, tome 1) (Policier, Historique)


L'été de la sorcière de Nashiki Kaho (cover)
Date de lecture : 27-28 fév. 2023

L’été de la sorcière de Nashiki Kaho (Littérature japonaise)


Date de lecture : 28 fév. 2023

Blizzard de Marie Vingtras (Thriller)

Ce que j’en ai pensé :Dès le début, Marie Vingtras nous plonge intensément dans cette histoire. Face à la puissance de Dame Nature, on ne voit rien, on n’entend rien, on est seuls avec nos pensées les plus intimes. Isolés au beau milieu de cette nature sauvage, quatre narrateurs vont commencer leur introspection. Les différents chapitres alternent entre les différents narrateurs. Des chapitres courts, comme l’urgence de la situation à laquelle ils doivent faire face. Il y a comme un contraste entre leur brièveté et le monologue intérieur de chaque personnage, si riche que ces quelques heures semblent durer des jours. Il y a de la tension et de l’appréhension dans ces lignes, un suspense qui rend le roman véritablement addictif. Une histoire prenante, une ambiance saisissante, une écriture habile qui m’a emportée loin dans ces contrées enneigées, pour mon plus grand plaisir. Lire la chronique.

  J'ai lu/aimé cet article

Cet article a 13 commentaires

  1. « Rendez-vous avec la ruse » m’intéresse trop. J’ai trop hâte de découvrir cette saga car ça fait des années qu’elle m’intéresse 🥰 depuis la sortie du tome 1 en fait, je l’avais vu en bibliothèque justement.

    1. Caroline

      En tout cas j’espère que tu auras l’occasion de la lire et qu’elle te plaira. Je trouve que c’est une série cozy qui vaut le détour.

  2. Céline

    Ayant bien aimé « La deuxième femme », j’ai très envie du coup de découvrir « Petite sale » 🙂

    1. Caroline

      Pour ma part, je découvrais l’autrice avec ce roman, mais comme j’ai beaucoup apprécié ma lecture, je me note La deuxième femme.😊

  3. loeilnoir

    Je viens de terminer Entre fauves en version audio également, quelle écoute ! j’ai adoré et j’ai trouvé le format audio idéal pour ce récit à voix.

    1. Caroline

      Il est vrai que les quatre voix sont idéales dans ce roman audio. Pourtant, d’habitude je ne suis pas particulièrement friande des livres audio à plusieurs voix.

  4. Je garde un excellent souvenirs de Des poignards dans les sourires ! Je pense lire bientôt Petite sale…

    1. Caroline

      J’ai rencontré l’autrice samedi dernier à la médiathèque et je l’ai trouvée absolument passionnante. Je n’avais jamais lu ses romans car les sujets qu’elle aborde sont quand même assez durs et j’avais peur de sombrer en même temps que les personnages. 😁 Mais elle m’a tellement intéressée que je me suis laissé tenter.

  5. Tu m’as intriguée avec ce retour sur Entre fauves, cette tension, ce doute. ☺️
    Je suis curieuse de savoir ce que tu as pensé de Petite Sale. Louise Mey est une auteure que j’aimerais bien découvrir, j’ai d’ailleurs prévu de lire « La deuxième femme » prochainement. 🙂
    Je te souhaite de belles découvertes pour le mois de Février !

    1. Caroline

      Ah j’ai bien aimé « Petite sale », ce milieu rural, agricole et l’enquête policière. J’adore ce genre d’ambiance, d’autant plus que l’histoire se déroule en hiver.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.