Chronique – Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin

You are currently viewing Chronique – Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin

Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin

Contemporain

{LECTURE AUDIO} Lu par Marine Royer

Ma note :  ★★★★★ / J’ai adoré | Mon avis sur la version audio : ★★★★ / J’ai beaucoup aimé

Changer l’eau des fleurs, toute une aventure ce roman !  Après avoir lu les nombreuses chroniques élogieuses sur ce livre, je me suis décidée pour la version audio Audible, lue par Marine Royer. Et puis, plus rien. Impossible de le sortir de ma PAÉ (Pile à écouter), dans laquelle il est resté pendant presque un an. Peur de la déception, peur de l’ennui, peur de tomber sur une histoire « gnian-gnian » etc. Ah ces foutus aprioris ! Pourtant aujourd’hui, c’est avec plaisir que mon avis rejoint la majorité positive, aussi si vous aimez les belles histoires, je vous conseille vraiment ce merveilleux roman !

« Je m’appelle Violette Toussaint. J’ai été garde-barrière, maintenant je suis garde-cimetière.
Je déguste la vie, je la bois à petites gorgées comme du thé au jasmin mélangé à du miel. Et quand arrive le soir, que les grilles de mon cimetière sont fermées et la clé accrochée à ma porte de salle de bains, je suis au paradis. »

Depuis vingt ans, Violette Toussaint est la gardienne du cimetière de Brancion-en-Chalon. Son cimetière, c’est son petit paradis. Elle l’entretient, le veille, y cultive des fleurs et des légumes. Elle en connaît chaque allée, chaque tombe, chaque date, chaque épitaphe. Elle est la mémoire de ce lieu. Un jour, elle reçoit la visite d’un homme venu lui demander des renseignements sur feu Gabriel Prudent. Par chance, la plupart du temps, Violette consigne dans des cahiers le détail des enterrements. « 18 février 2009, enterrement de Gabriel Prudent, pluie diluvienne. »

Violette Toussaint, voilà un nom qui tombe à point nommé pour une gardienne des morts. Pourtant ce n’est pas vraiment le sien, mais celui de son mari, Philippe. Violette est l’épicentre de ce roman et nous allons parcourir un bout de chemin avec elle, mais aussi faire la connaissance d’autres personnages ayant partagé ou partageant encore son existence.

Au cours de ce récit, les voix de Philippe et d’Irène se font également entendre, apportant elles aussi leur lot d’émotions, regards en arrière sur un passé touchant. Comment ne pas s’attacher à tous ces protagonistes ? Au fil des chapitres, mes sentiments envers certains ont évolué, allant parfois du mépris à la compassion. Mais toujours est-il que je n’ai pu rester insensible à toutes leurs histoires. Et comment ne pas aimer Violette, si humaine, si bouleversante ? Elle a beau être dans la quarantaine, elle semble avoir déjà vécu mille et une vies. Cette femme m’a profondément touchée par sa volonté, sa gentillesse, et sa grande force morale.

J’ai découvert une histoire riche et passionnante, où s’entremêlent douleur et bonheur, passé et présent, vie et mort. Oui, Changer l’eau des fleurs est un beau et émouvant roman, et à mes yeux il mérite amplement tous les avis élogieux qu’il a suscités et continue encore à susciter.

Mon avis sur la version audio

A SAVOIR : Ma version audio Audible lue par Marine Royer est aujourd’hui remplacée dans le catalogue par la version Audiolib lue par Françoise Cadol.

J’ai choisi d’écouter la version Audible car je trouvais que la lecture de Marine Royer correspondait mieux à l’image que j’avais de ce roman, ou tout du moins à l’intonation que je souhaitais entendre. Et je ne regrette pas mon choix, car j’ai vraiment passé un très bon moment et j’ai même frôlé de peu le coup de coeur pour cette histoire. D’ailleurs au moment où j’écris ces lignes, la voix de Marine Royer résonne à nouveau dans ma tête et toute l’émotion ressentie lors de ma lecture ressurgit.

Date de lecture : 25-29 juin 2022


Infos et Quatrième de couverture

Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin
Edition papier : Albin Michel – Parution : 28/02/2018 – 560 pages – ISBN : 9782226403049
Edition audio : Audible – Parution : 2018 – Durée : 15h32 – ASIN:B07HRWBQFF – Lu par Marine Royer

« Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se réchauffer dans sa loge où rires et larmes se mélangent au café qu’elle leur offre. Son quotidien est rythmé par leurs confidences. Un jour, parce qu’un homme et une femme ont décidé de reposer ensemble dans son carré de terre, tout bascule. Des liens qui unissent vivants et morts sont exhumés, et certaines âmes que l’on croyait noires, se révèlent lumineuses. Après l’émotion et le succès des Oubliés du dimanche, Valérie Perrin nous fait partager l’histoire intense d’une femme qui, malgré les épreuves, croit obstinément au bonheur. Avec ce talent si rare de rendre l’ordinaire exceptionnel, Valérie Perrin crée autour de cette fée du quotidien un monde plein de poésie et d’humanité.
Un hymne au merveilleux des choses simples. »


Mes recommandations en rapport avec ce livre

Quand je pense à cette belle histoire, quelques autres titres me viennent également en tête.

 

 

Cet article a 20 commentaires

  1. Tous les ans j’offre pour l’anniversaire de ma belle-sœur, professeur des écoles, un roman de Valérie Perrin. Elle adore cette auteure. 😊

    1. Caroline

      De chouettes cadeaux ! 😊 Pour ma part, je ne vais tarder à lire « Trois », dont j’entends également beaucoup de bien.

  2. C’est totalement ça, Violette semble avoir vécu mille vies, tu as très bien résumé mon ressenti. Son histoire est bouleversante mais malgré tout elle fait preuve d’un caractère d’un calme olympien, une force de la nature, prête à veiller sur les autres et surtout sur les souvenirs des vies passées ! Très belle chronique que tu nous offres pour un roman touchant et sensible. 🌷

    1. Caroline

      Merci Ludivine ! 😊 Pourtant, j’ai failli ne pas pouvoir la publier celle-ci car je trouve toujours plus difficile de parler des romans qui m’ont incroyablement émue. Cela avait été le cas par exemple pour « Ce que nous confions au vent », et il aura fallu que je sois jurée du prix Audiolib pour que je m’oblige à exprimer mon ressenti. L’appréhension de ne pas rendre hommage au roman comme je le voudrais sans doute.

      1. Ca se comprend totalement, on a tellement envie de partager tout ce que le livre nous a offert qu’on a peur de ne pas y arriver comme il se doit. 😊 Pourtant tu as réussi l’exercice à merveilles pour Changer l’eau des fleurs !

    1. Caroline

      Alors il semble que j’ai commencé par le bon roman pour découvrir l’autrice. 😉

  3. Steven

    Je regrette tellement de ne pas avoir découvert l’auteure avec cette œuvre plutôt qu’avec Les Oubliés du dimanche que j’ai moyennement apprécié. Je pense laisser une change à l’auteure car je ne lis que d’élogieux dont ta chronique 😉

    1. Je n’ai jamais lu « Les oubliés du dimanche » car le synopsis me tentait beaucoup moins, mais j’espère que tu souhaiteras découvrir celui-ci. Quant à moi, je vais me prendre « Trois », dont on m’a dit le plus grand bien également.

  4. Aude Bouquine

    Je veux l’écouter aussi, il est dans ma bibliothèque, il faut que je vérifie quelle version j’ai. J’avais beaucoup aimé le roman en tout cas même s’il met un peu de temps à démarrer.

    1. Caroline

      S’il date de cette année, c’est sûrement l’Audiolib. J’aime beaucoup Françoise Cadol en tant que narratrice également.

  5. loeilnoir

    Je suis tentée de lire ou de l’écouter, et ton avis m’encourage à me lancer très prochainement !

    1. Caroline

      J’espère que tu succomberas à la tentation et que tu passeras un agréable moment !

    1. Caroline

      C’est incroyable le nombre de personnes avec lesquelles je discute et qui l’ont aimé. Il y a de belles histoires qui nous unissent ! 😊

      1. Julie chronique

        Et la plume de l’autrice est incroyablement fluide donc ça aide je pense !

        1. Caroline

          Oui et on est immergé dans l’histoire.

Répondre à Julie chronique Annuler la réponse.