Ainsi gèlent les bulles de savon de Marie Vareille

Ainsi gèlent les bulles de savon de Marie Vareille

Contemporain

Ma note :

Je ne connaissais aucun roman de Marie Vareille avant de lire celui-ci, et pourtant, j’en avais beaucoup entendu parler. C’est donc poussée par la curiosité que j’ai acheté deux de ses romans en version audio, Ainsi gèlent les bulles de savon, et Le syndrome du spaghetti.

« Je suis doué d’une sensibilité absurde, ce qui érafle les autres me déchire. »

Comment ne pas choisir cette citation de Flaubert en introduction, quand elle apparaît régulièrement dans le récit et qu’elle décrit si bien les personnages ?

Dans ce roman choral, nous allons faire la connaissance de trois personnages féminins.

Claire est une jeune femme enthousiaste et heureuse, qui vient tout juste de découvrir sa grossesse. Elle est récemment embauchée pour gérer les comptes sociaux et l’agenda évènementiel d’une romancière célèbre, qu’elle admire depuis longtemps. Nous allons la suivre durant toute sa grossesse, puis dans les débuts de son rôle de jeune mère. Nous allons vivre avec elle les instants de bonheur, mais aussi les moments plus difficiles.

« C’est un joli mot, baby blues, léger et poétique, qui évoque un air de saxophone un peu mélancolique. Un mensonge ridicule et dangereux qui n’illustre en rien une situation dans laquelle tu te demandes qui, de toi ou de ton bébé, tu vas jeter en premier par la fenêtre. »

Par le biais de Claire, Marie Vareille met l’accent sur la pression de la société, les attentes, inégales, envers les pères et les mères, mais aussi sur certains sujets encore tabous, comme le « baby blues ».  J’ai été touchée par ce personnage, dont j’ai ressenti les sentiments avec beaucoup d’intensité.

A des milliers de kilomètres de là, sur le continent américain, Océane, 19 ans, est une jeune femme introvertie, qui vit sous la coupe d’un père manipulateur. Mal dans sa peau, elle manque de confiance en elle et rencontre quelques difficultés pour se lier d’amitié. Elle suit des études scientifiques, choisies par son père, alors qu’elle ne rêve que de littérature.

« Elle n’était qu’une fille encombrante, dont l’extrême sensibilité représentait un poids pour elle-même et ses proches, à commencer par son père. Elle était inadaptée, tout simplement. »

A travers son histoire, l’autrice aborde d’autres thématiques, comme l’hypersensibilité, la violence conjugale ou l’emprise psychologique.

Marie Vareille vient ajouter une intrigue à son histoire, grâce à la voix d’une autre femme, à l’identité mystérieuse. Cette dernière a laissé derrière elle son enfant, submergée par la fatigue et en proie à une dépression.

« J’entends l’écho de ta voix dans le bruit des vagues, je me souviens de l’odeur de ton cou, de la douceur de ce petit triangle de peau juste en dessous de ton oreille. Tu me manques. »

La culpabilité, le jugement des autres mais surtout de soi-même, sont amenés avec beaucoup de sensibilité.

Ainsi gèlent les bulles de savon est un roman émouvant qui aborde des sujets essentiels avec une sincérité libératrice. Un roman à lire et à offrir.

🎧 Ce roman est aussi disponible en version audio chez Audible et lu par Alysson Paradis, Lou Broclain et Marine Royer.

Mon avis sur la version audio :

Si je peux comprendre le choix de trois narratrices pour ce roman choral, je suis néanmoins assez déçue par ce parti pris. De manière générale, j’ai toujours préféré entendre une seule voix pour un livre audio. Je fais une exception pour La couleur des sentiments, qui est vraiment un parfait exemple de narration multiple magnifiquement réussie. Ce qui m’a gênée ici, c’est la différence de fluidité et de transmission des émotions qui existe entre les différentes lectrices. Je tiens à souligner qu’il s’agit d’un avis portant sur l’ensemble.

Infos
Editeur : Charleston
Parution : 19/05/2021
368 pages
ISBN : 9782368126158
Quatrième de couverture
« Certains choix nous définissent à tout jamais, celui-ci en fait partie. À partir d’aujourd’hui, je peux bien écrire la neuvième symphonie, sauver le monde d’une troisième guerre mondiale ou inventer le vaccin contre le sida, on ne retiendra de moi que cet acte innommable : j’ai abandonné mon bébé, toi, mon minuscule amour aux joues si douces.Puisses-tu un jour me pardonner. »Trois pays, de vibrants portraits de femmes aux destins entrecroisés. Quel est le lien qui les unit ? Quelle est leur véritable histoire ?De sa plume lumineuse et addictive, Marie Vareille nous offre une merveilleuse histoire d’amour, d’espoir et de résilience.»

2 thoughts on “Ainsi gèlent les bulles de savon de Marie Vareille

Laisser un commentaire