Mes lectures d’août 2022

Je ne rédige pas toujours de chroniques pour chaque livre lu, mais grâce à cette page, j’ai dans l’idée, malgré tout, de partager brièvement avec vous mes avis de lecture « à chaud ». Quelques lignes, parfois quelques mots, mais qui peuvent s’avérer suffisants pour vous donner ou non l’envie de découvrir un ouvrage. Ce ne sont pas des bilans lecture, et ils ne sont pas non plus destinés à remplacer mes chroniques, que par ailleurs j’adore écrire.

  1. Les mystères de Fleat House de Lucinda Riley
  2. Ne me regarde pas de Martine Grandjan Marquès
  3. La rivière de Peter Heller
  4. Chou à la crim’ (Les thés meurtriers d’Oxford, tome 1) de H. Y. Hanna
  5. Ils sont chez nous de Lisa Jewell
  6. Le maître des illusions de Donna Tartt
  7. Rêves de garçons de Laura Kasischke
  8. Rendez-vous avec le mystère (Les détectives du Yorkshire, tome 3) de Julia Chapman
  9. Criminal Loft de Armelle Carbonel
  10. L’homme peuplé de Franck Bouysse
  11. La clé du sang de Ruth Ware
  12. Dans la gueule de l’ours de James McLaughlin
  13. Un profond sommeil de Tiffany Quay Tyson

Les mystères de Fleat House de Lucinda Riley (cover)
Date de lecture : 1-3 août 2022

Les mystères de Fleat House de Lucinda Riley (Thriller)

Note de lectrice : Depuis le 1er tome des sept soeurs, que je n’avais pas apprécié, je n’avais jamais lu d’autres livres de Lucinda Riley. Pourtant, j’ai été très agréablement surprise par ce roman policier, dont je n’attendais rien et qui m’a totalement séduite. J’ai adoré plonger dans l’histoire de Fleat House et de ses protagonistes. J’ai aimé découvrir les secrets, une page après l’autre. J’ai aimé cette « flic » sur le retour, humaine et intéressante. J’ai aimé la profondeur de tous les personnages, les plus détestables comme les plus sympathiques. C’est un roman très addictif, vers lequel j’avais sans cesse envie de revenir. D’ailleurs, je l’ai lu très rapidement. Par certains côtés, j’ai pensé un peu à Camilla Läckberg. Je ne sais pas vraiment pourquoi. Si vous aimez les romans policiers et les polars, c’est un livre que je vous conseille sans hésiter.

Ne me regarde pas de Martine Grandjan Marquès (cover)
Date de lecture : 3 août 2022

Ne me regarde pas de Martine Grandjan Marquès (Thriller psychologique)

Note de lectrice : Je ressors complètement chamboulée par cette histoire. En réalité, je ne m’attendais du tout à ce que j’allais lire. Après un début un peu déstabilisant, où j’ai cherché mes repères habituels d’amatrice de polars, je me suis laissée porter par le récit et par la plume poétique de l’autrice. J’ai été captivée par la vie de Léa, marquée par l’implacable injonction maternelle « Ne me regarde pas ». Ce n’est pas un livre noir, au sens où je l’imaginais. Bien sûr il y a du noir, celui qui vous noue le ventre et vous serre le coeur, mais il y a aussi des moments de joies et d’amour. Des instants et des personnages qui nous donnent, à nous aussi, de l’espoir et l’envie d’avancer vers un avenir meilleur. C’est un roman fort, bouleversant, qui laissera sans aucun doute son empreinte dans mon âme de lectrice. Ma chronique paraîtra prochainement.

La rivière de Peter Heller (cover)
Date de lecture : 4-5 août 2022

La rivière de Peter Heller (Thriller, Nature Writing)

Note de lectrice : Une histoire immersive, au coeur de paysages grandioses, avec des personnages très finement travaillés. J’ai aimé suivre Jack et Wynn dans leur expédition, j’ai aimé leur personnalité, leur intelligence. Ils ne sont pas partis à l’aveugle faire du canoë sur un fleuve, non, ils ont des connaissances indispensables et un sang-froid incroyable. Ils réfléchissent, anticipent, agissent en conséquence. Ils parlent peu et sont en harmonie avec l’environnement. Dès le début du récit j’ai senti la menace, celle du feu pour commencer, puis l’autre, plus terrifiante encore. Une angoisse sourde m’a tenaillée, sous-jacente mais omniprésente.

Vivante, poétique, l’écriture de Peter Heller est vraiment très agréable à lire. Un roman dans le style Nature Writing, comme je les aime, savant mélange d’aventure et de suspense. Il est vrai que cette histoire rappelle parfois Délivrance, comme s’en amuse parfois l’auteur “C’est comme ça que ça se passe, alors ? dit Brent. Un petit délire à la Délivrance et tout le monde qui ferme sa gueule ?”. Mais au cours de ma lecture, j’ai également pensé à Sukkwan Island de David Vann, notamment par la présence souveraine de la nature. La rivière est une fabuleuse découverte, et j’ai déjà hâte de lire d’autres romans de l’auteur.

Chou à la crim' de H.Y. Hanna (cover)
Date de lecture : 6-7 août 2022

Chou à la crim’ (Les thés meurtriers d’Oxford, tome 1) de H. Y. Hanna (Policier, Cozy Mystery)

Note de lectrice : Chou à la crim’ réunit tous les ingrédients indispensables au déroulement d’un bon « cozy mystery ». Dans Les thés meurtriers d’Oxford, j’apprécie tout particulièrement le charme pittoresque de la région des Cotswolds, avec ses bâtiments dans le style Tudor, son université huppée, et le salon de thé de notre héroïne Gemma. Une série que je continuerai à lire avec plaisir, car je suis définitivement accro à ce genre de petits romans policiers légers et agréables, surtout lorsqu’ils sont anglais.

Ils sont chez nous de Lisa Jewell (cover)
Date de lecture : 8-9 août 2022

Ils sont chez nous de Lisa Jewell (Thriller)

Note de lectrice : Ce roman de Lisa Jewell est absolument addictif. L’alternance du passé et du présent maintient le suspense. La tension monte peu à peu, inexorablement. On ne peut qu’assister, impuissants, au drame qui se profile. Un thriller captivant et habilement construit, qui vous maintient en haleine du début à la fin.

Le maître des illusions de Donna Tartt (cover)
Date de lecture : 10-12 août 2022

Le maître des illusions de Donna Tartt (Thriller)

Note de lectrice : ABANDON
Après 200 pages, j’ai décidé d’abandonner ce roman. Je m’attendais à une histoire transcendante, à une montée crescendo du suspense, et finalement, je m’ennuie terriblement. Les personnages sont assez imbuvables, le fameux prof est très peu présent, l’atmosphère plus malsaine qu’envoûtante. Etant donné la taille conséquente du livre, je préfère m’arrêter maintenant que perdre mon temps à le finir, sachant que je n’ai jamais envie d’y revenir. J’en suis la première déçue, car j’avais trouvé la quatrième de couverture très attrayante. Un roman qui fera peut-être le bonheur de quelqu’un en boîte à livres.

Rêves de garçons de Laura Kasischke (cover)
Date de lecture : 15 août 2022

Rêves de garçons de Laura Kasischke (Thriller)

Note de lectrice : Grâce à Kristy, la narratrice, on découvre l’univers d’une certaine jeunesse, celle des jolies pom-pom girls et des sportifs. Nous allons suivre la jeune fille, accompagnée de Desiree, sa meilleure amie nymphomane et de Kristi 2, surnommée « Miss frigide », dans un camp d’été pour cheerleaders. Baignade, garçons et insouciance sont au rendez-vous, jusqu’à ce sourire qui va tout changer.
J’ai beaucoup aimé la construction, qui entrecoupe l’histoire, alternant entre des scènes actuelles et des scènes qui se sont déroulées très récemment. Une intrigue habile dans l’Amérique des seventies, qui a su me captiver. J’y ai retrouvé un certain suspense, tout comme dans Esprit d’hiver, que j’avais adoré, mais aussi l’habileté de Laura Kasischke à retranscrire les pensées et à décortiquer les relations, avec beaucoup de justesse.
Un roman parfait pour l’été, qui a parfaitement correspondu à mes attentes et que j’ai dévoré en un après-midi.

Rendez-vous avec le mystère de Julia Chapman (cover)
Date de lecture : 16-21 août 2022

Rendez-vous avec le mystère (Les détectives du Yorkshire, tome 3) de Julia Chapman (Policier, Cozy Mystery)

Note de lectrice : Mrs Thornton est décédée et en tant qu’exécuteur testamentaire, Matty, le notaire de Bruncliffe, doit prouver le décès de sa fille Livvy. Il charge donc Samson et Delilah de récolter les preuves nécessaires. J’apprécie de plus en plus cette série policière cosy qui offre des enquêtes intéressantes au coeur de la campagne anglaise. Je suis désormais très attachée au duo Samson/Delilah, au chien Calimero, aux habitants de Bruncliffe et aux retraités de Fellside Court. Dans Rendez-vous avec le mystère, j’ai encore une fois trouvé l’enquête principale originale et captivante, aussi j’ai vraiment passé un très agréable moment de lecture. Par ailleurs, sous couvert des enquêtes, Julia Chapman aborde souvent des sujets importants, comme la xénophobie, l’alcoolisme, la vie dans les campagnes ou encore le travail des éleveurs. Mais il y a aussi de l’humour et de l’entraide, deux éléments essentiels à ce genre littéraire. J’aime également l’alternance entre l’enquête en cours et les bribes de la vie quotidienne. Ici, Calimero a le vent en poupe et son « allergie » à la bière m’a décroché de nombreux sourires. Quant à Samson, son passé de flic le rattrape très rapidement, sombre menace planant sur sa nouvelle vie. Il est évident qu’il ne pourra plus le cacher très longtemps à sa colocataire des Vallons. Les détectives du Yorkshire sont, selon moi, légèrement différents des cozy mysteries habituels. Moins légers que la plupart d’entre eux, mais néanmoins assez éloignés de la noirceur d’un policier/thriller, ce sont des romans parfaits pour tous ceux souhaitant découvrir le genre, mais qui sont encore frileux à l’idée de sauter le pas.

Criminal Loft de Armelle Carbonel (cover)
Date de lecture : 16-22 août 2022

Criminal Loft de Armelle Carbonel (Thriller)

Note de lectrice : Je me suis plongée avec succès dans l’ambiance glauque de ce roman au sujet aussi immoral que malaisant. Dès les premières lignes, nous sommes dans la tête d’un des plus dangereux psychopathes des États-Unis. Les autres condamnés sont tout aussi flippants, et j’ai apprécié le fait qu’on n’apprenne pas immédiatement la raison de leur enfermement. Il faut attendre les éliminations pour cela, ce qui rend le roman très addictif, faisant de nous des voyeurs tout aussi indécents que les spectateurs de cette cynique émission télévisuelle.
Une nouvelle fois, Armelle Carbonel m’a remuée avec ce thriller cynique et dérangeant. Même si, étrangement, j’ai trouvé ce roman moins malaisant que Sinestra, qui m’a perturbée longtemps et continue encore à me perturber.

Lire la chronique complète.

L'homme peuplé de Franck Bouysse (cover)
17/08/2022
Date de lecture : 23-24 août 2022

L’homme peuplé de Franck Bouysse (Thriller, Littérature)

Note de lectrice : J’ai beaucoup apprécié ce roman un peu hors du temps. Pour autant, il m’est très difficile d’exprimer ce que j’ai ressenti lors de ma lecture, de poser des mots précis et justes. J’ai été beaucoup touchée par le personnage de Caleb, par son mode de vie, par sa façon de penser, si proche, à beaucoup d’égards, de la mienne. Au point parfois d’en oublier l’existence d’une intrigue générale. Il se dégage une certaine quiétude, une atmosphère presque silencieuse sur cette nature encore enveloppée du manteau hivernal. Là-bas, le temps semble s’écouler différemment du reste du monde, selon un rythme plus sain, celui de la nature. Je me suis transportée à l’intérieur de ces pages, telle une observatrice, et je me suis imprégnée de tout ce que j’y voyais. Bien sûr, il y a du suspense à la clé, mais ce n’est finalement pas ce qui a retenu mon attention dans cet ouvrage. J’imagine que l’expérience de lecture sur un tel livre est sensiblement différente d’un lecteur à l’autre, en fonction des attentes de chacun. Une chose est sûre, cette découverte de l’auteur est pour moi une réussite, et je compte me plonger dans sa bibliographie pour y dénicher d’autres perles rares.

La clé du sang de Ruth Ware (cover)
Date de lecture : 24-25 août 2022

La clé du sang de Ruth Ware (Thriller)

Note de lectrice : J’ai passé un excellent moment de lecture avec ce thriller captivant et addictif. Un roman qui a parfaitement répondu à mes attentes du moment, avec une intrigue bien menée et une ambiance assez mystérieuse pour entretenir le suspense. Je n’avais, pour ainsi dire, aucune envie de lâcher ce récit jusqu’au dénouement. L’histoire féconde de la demeure et l’ultra technologie imposée par les propriétaires actuels engendrent une atmosphère oppressante très réussie. C’était mon premier livre de Ruth Ware mais ça ne sera certainement pas le dernier.

Dans la gueule de l'ours de James McLaughlin (cover)
Date de lecture : 28-29 août 2022

Dans la gueule de l’ours de James McLaughlin (Thriller, Nature Writing)

Note de lectrice : Dans la gueule de l’ours est un thriller d’ambiance, où la nature occupe une place importante. L’auteur prend son temps pour poser le décor et nous présenter son protagoniste principal. Un choix qui peut décourager mais qui, pour ma part, m’a permis de m’immerger pleinement dans l‘histoire. J’ai immédiatement aimé le personnage de Rice, la façon dont il appréhende son travail, son implication, sa solitude. Je l’ai vu comme un être profondément humain, même si ses actes sont quelquefois discutables. J’ai particulièrement apprécié les passages abordant la nature, le comportement des abeilles par exemple, ou encore celui de l’Homme face à cette majesté. Avec ce roman, James A. McLaughlin nous offre une intrigue bien menée et immersive, qui plaira peut-être davantage aux amateurs de romans Nature Writing qu’aux amateurs de thrillers purs. Concernant la version audio, j’ai été totalement conquise par l’interprétation de Guillaume Orsat. Lire la chronique

Un profond sommeil de Tiffany Quay Tyson (cover)
Date de lecture : 30 août-1er sept. 2022

Un profond sommeil de Tiffany Quay Tyson

Note de lectrice : Voici un roman que j’ai adoré et dans lequel je me suis plongée avec délectation. J’ai aimé cette atmosphère envoûtante, parfois à la limite du fantastique, où légendes et malédictions se confondent avec la réalité. S’il est vrai que les lieux ont une mémoire, alors la carrière interdite a emmagasiné assez de malheurs et de morts pour émettre de mauvaises vibrations pour les siècles à venir. D’ailleurs, n’est-elle pas peuplée de fantômes avides, à moins que ce ne soit le diable en personne, en quête d’une âme innocente à dévorer ? Comme celle de Pansy, par exemple. Qu’est-il donc arrivé à la petite fille ce jour d’orage ? J’ai aimé suivre Bert et Willet dans leur quête de vérité, dans leur acharnement à comprendre, peut-être pour effacer une culpabilité trop dévastatrice, celle d’avoir échoué dans leurs rôles d’aînés. J’ai aimé remonter l’histoire, découvrir petit-à-petit les liens entre toutes ces existences. Une histoire où le poids des secrets et des non-dits pèse inévitablement sur les générations suivantes, où l’autrice nous rappelle également une plus grande histoire, celle de la ségrégation et du racisme dans les états du sud, mais aussi de la condition féminine. Un profond sommeil est un thriller passionnant, qui m’a fait passer un excellent moment de lecture.