Le livre audio, une autre façon de lire

Le livre audio, une autre façon de lire

Le livre audio, une autre façon de lire

Mon expérience de la lecture audio

Cela faisait longtemps que j’avais envie d’écrire un article sur le blog concernant le livre audio. Je souhaitais partager avec vous mon expérience et mon avis sur ce format que j’apprécie énormément.

J’ai découvert la lecture audio en 2014. Un temps pas si lointain, et pourtant ce format n’était pas encore très répandu, et le catalogue disponible, moins conséquent qu’aujourd’hui. A l’époque, mon choix s’était porté sur le 1er tome d’une série remarquable, le Cimetière des livres oubliés, de Carlos Ruiz Zafon, publié chez Audiolib. Et cette écoute fût une véritable révélation ! Un coup de cœur, tant pour l’histoire que pour la narration de Frédéric Meaux. Un instant véritablement magique, début d’une longue histoire.

Une expérience personnelle

Ecouter un livre audio est une expérience qui est propre à chacun, et ce qui va convenir pour certains ne va pas forcément convenir pour d’autres. Si ma première expérience a été une véritable réussite, je conçois que trouver la bonne façon de lire peut demander des ajustements. Pour apprécier pleinement ma lecture, j’ai besoin d’avoir une écoute active. Cela peut être marcher, courir ou effectuer des tâches quelconques. Mes souvenirs sont beaucoup plus précis lorsque je pratique une activité pendant ma lecture. Cela peut paraître étrange au premier abord, mais c’est une méthode qui fonctionne bien pour moi.

Un format avantageux

J’ai remarqué dans les différentes conversations sur les groupes de lecture ou sur Bookstagram, que le format audio divise les lecteurs, au même titre que le livre numérique. Personnellement, je prends autant de plaisir à lire un livre papier, qu’un livre numérique ou audio. Néanmoins, le format audio est celui qui a ma préférence, la plupart du temps. Parmi les points les plus essentiels, j’ai retenu :

  • S’évader tout en effectuant des tâches particulières (surtout les déplaisantes)
    Ratisser n’est pas forcément un loisir, aussi le temps semble passer plus vite en compagnie d’une bonne histoire. Grâce à cela le tas de feuilles mortes n’est plus qu’un vague souvenir, en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire.
  • Optimiser son temps de lecture
    Entre les transports, les journées de travail et les obligations diverses, le temps pour lire au cours d’une journée est quelque peu restreint. Avec la lecture audio, il est possible de lire plus facilement et plus souvent.
  • Se lancer dans de longues sagas
    Qui n’a jamais eu envie de découvrir l’intégralité d’une saga mais s’est trouvé découragé par le nombre impressionnant de tomes qui la composent ? Pour les raisons précédemment citées, écouter une saga est sans doute plus rapide que de la lire. De plus, j’aime le lien qui se tisse entre le narrateur et le lecteur, au cours de ces écoutes.

L’importance du narrateur

Le choix du narrateur par la maison d’édition est pour moi d’une importance capitale ! Une écoute agréable ne dépend pas seulement du timbre de voix ou de la fluidité de la narration. La plupart de mes écoutes les plus marquantes et fantastiques étaient dues à des narrateurs qui vivaient le roman avec une ferveur et une intensité communicatives. C’est ce que j’ai ressenti durant mon écoute de la saga des Rois maudits de Maurice Druon, lue par François Berland et publiée chez Sixtrid.

  • Le ton
    Selon moi, il est essentiel que le ton de la lecture corresponde au ton du roman. En effet, il me paraît impensable de lire sur un ton sobre et maîtrisé un roman à l’humour noir et décalé. Si le narrateur est en phase avec l’écrivain, c’est l’idéal. Pour illustrer mes propos, je choisis l’exemple du Serpent majuscule de Pierre Lemaître, lu par Nicolas Djermag et publié chez Audiolib.
  • Les personnages
    Ecouter un livre est un peu particulier. Par exemple, nous n’avons pas accès aux guillemets signifiant le début d’un dialogue, aussi, j’apprécie lorsqu’un narrateur emploie une voix spécifique pour chaque personnage.
  • Les émotions
    La transmission des émotions au cours d’une lecture est pour moi synonyme d’une écoute réussie et contribue souvent au fait que j’ai apprécié ou non un roman.
  • La narration multiple
    Il est de plus en plus courant pour les éditeurs d’avoir recours à plusieurs narrateurs, dans le cas d’un roman choral notamment. Cela permet au lecteur de distinguer les différents points de vue beaucoup plus facilement. Cela dit, ce n’est pas forcément une pratique que j’apprécie, car il faut une certaine homogénéité entre tous les narrateurs, ce qui n’est pas toujours le cas. Mais parfois, cela fonctionne à merveille, comme dans La couleur des sentiments de Kathryn Stockett, publié chez Audiolib.

Se procurer un livre audio

La diversité du catalogue audio français est aujourd’hui impressionnante. Vous pouvez désormais choisir des livres audio par différents biais (cette liste n’est pas exhaustive) :

  • Dans votre librairie
    La plupart des librairies indépendantes et des centres culturels disposent d’un rayon « livres audio ».
  • Sur des sites Internet spécialisés (Bookdoreille entre autres)
    Plusieurs maisons d’édition sont présentes sur le marché de l’audio : Audiolib, Sixtrid, Gallimard, Lizzie ou Audible Studios, pour ne citer qu’elles. Vous pouvez choisir d’acheter votre livre sur leur site, en CD ou encore de façon dématérialisée.
  • En souscrivant à un abonnement mensuel
    Il existe des plateformes spécialisées qui proposent l’écoute d’un livre audio par mois lors de la souscription à un abonnement mensuel. C’est le cas d’Amazon Audible, de Lizzie ou de la Fnac, entre autres.
  • Les médiathèques
    On l’oublie souvent, mais les médiathèques sont un excellent moyen d’accéder à la lecture audio. Du moins, si vous habitez en ville. En effet, les grandes médiathèques disposent, en général, d’un catalogue plutôt fourni et varié.

Dans ma bibliothèque audio – Ma PAE (Pile A Ecouter) du 06 déc. 2021

 

Vous l’avez compris, je suis devenue une adepte de ce format et si vous souhaitez échanger davantage sur le sujet, n’hésitez pas. J’en parle également en story permanente sur mon compte Instagram (@lemurmuredesameslivres).

Caroline

6 thoughts on “Le livre audio, une autre façon de lire

  1. Merci beaucoup pour cet article, ce matin en cherchant une liseuse, je me suis laissée divaguer et je me demandais justement si les livres audio étaient un bon complément à la lecture traditionnelle. Moi qui aime faire mes trajets quotidiens à pied, ça me permettrait en plus de découvrir des histoires. Ton article fait pencher la balance du bon côté en tout cas 😉 Merci d’avoir partager ton expérience !

    1. Je suis vraiment contente que mon article ait pu faire pencher la balance !😊 Il ne faut pas hésiter à tester au moins une fois.

      1. Merci du conseil ! 🙂 Je finirais bien par me lancer, comme pour les liseuses d’ailleurs, j’ai mis longtemps à m’y mettre et finalement ça me plaît bien, alors le livre audio doit bien avoir sa chance aussi. 😊

    1. C’est vrai que sans la lecture audio, je ne lirais que le soir et pas très longtemps. Et surtout, dès que je sais que je vais faire quelque chose qui m’ennuie, j’écoute un livre. Ca m’aide beaucoup.

Laisser un commentaire