Chronique – La dame de la Sauve de Sandrine Biyi

La dame de la Sauve, tome 1 : 1075-1125 de Sandrine Biyi

Historique, Aventure

Date de lecture : 6-7 nov. 2023

La dame de la Sauve est une saga historique qui se déroule majoritairement en Aquitaine et qui m’a été conseillée par ma libraire. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle a visé juste, car je suis complètement tombée sous le charme de ce premier tome. Il m’a fallu quelques pages à peine pour m’immerger dans l’histoire, le temps d’apprendre à connaître Guillaume et Philippe, avant de partir au triple galop, en route vers l’aventure ! ❤️

Nous sommes au XIe siècle, en Aquitaine, où nous allons suivre notre bon Philippe, seigneur des Aygues, lequel, suite à quelques petites offenses envers la morale chrétienne, se voit contraint de faire la croisade pour éviter l’expatriation. C’est ainsi que le jeune homme découvre Jérusalem et tombe fou amoureux de ce pays, de ses coutumes et surtout de Sara. Femme médecin musulmane de la dynastie des Abbassides, Sara attire par sa vivacité, son esprit libre et son intelligence. Avec elle, il aura une fille, Brunissende, notre future dame de la Sauve, héroïne de cette saga. C’est elle qui va nous conter cette histoire.

« Les Arabes abbassides, dynastie à laquelle appartenait ma mère, étaient de fervents défenseurs de la culture, des sciences et de la poésie. Ils encourageaient et entretenaient l’indépendance de l’esprit. Hommes et femmes avaient accès à l’instruction et aux études dans les madrasas de leurs califats. »

Élevée au pays des amandiers et des oliviers, Brunissende est une enfant à la double culture. Elle maîtrise la « furusiya, l’art équestre des Arabes » et possède la connaissance des plantes et de la médecine, grâce à sa mère. Cependant, il lui reste encore à découvrir les autres coutumes, celles de son père et de son Aquitaine natale, avec son parler chantant de la langue d’oc. Une vie bien différente de ce qu’elle a connu jusqu’alors, régie par la religion chrétienne, et qui n’est pas toujours aisée à comprendre pour une novice. Les serfs, la Cour, la place de la femme, les mentalités, elle ignore tout de ce monde. Heureusement la jeune fille est vive et brillante, deux traits de caractères qui lui seront essentiels pour s’adapter et trouver sa place dans cette société.

Les parties concernant l’apprentissage de la médecine en Orient sont passionnantes, de même que les différents aspects de ces deux mondes, l’un vivant encore en pensant que la terre est plate, l’autre ayant depuis longtemps compris qu’elle est ronde.

« Robert, lequel décidément était le porte-parole des deux, acquiesça. Les idées de la damoiselle du château lui plaisaient à peu près. Sauf cette histoire de jardin rond qui le chiffonnait. C’est qu’on n’avait jamais vu ça dans le pays. Et puis cette histoire de terre qui tournait autour du soleil ! Où était-elle allée pêcher ça ? Il allait falloir qu’il demande au curé. »

Ce que je préfère dans ce type de saga, c’est avant tout l’extrême qualité des personnages. Je me suis immédiatement attachée à Philippe, cet homme si bienveillant et tolérant. J’ai aimé observer l’amour qui règne dans son foyer, l’attention presque dévote qu’il voue à sa fille et à sa femme. Brunissende, quant à elle, a tout d’une vraie héroïne. C’est une femme exceptionnelle en son temps, alliant le feu de la jeunesse, la sagesse de l’intelligence et la beauté de l’Orient. Même le duc Guillaume, avec ses frasques amoureuses, m’a enchantée.

J’ai hâte de poursuivre ces aventures, lesquelles je pense seront riches en rebondissements, en épreuves comme en joies. J’ai envie de connaître l’évolution de Brunissende et comment elle deviendra, un jour, la dame de la Sauve.

Du pays des amandiers à celui de la langue d’oc, La dame de la Sauve nous plonge dans une aventure historique exaltante, où se côtoient des personnages incroyablement attachants. Deux pays, deux cultures, l’Orient et l’Occident, et une héroïne, la fougueuse et brillante Brunissende. J’ai tout aimé dans ce roman historique, où aventure, amour et Histoire sont au rendez-vous ! Si je devais résumer ce livre en un mot, ce serait « passionnant » !

Infos et Quatrième de couverture

Éditeur : du Halage – Parution : 04/12/2017 – 423 pages – ISBN: 9782953602838 – Genre : Historique, Aventure.

Brunissende naît à Jérusalem en 1108. Elle est la fille d’un seigneur aquitain parti en Orient lors de la première croisade et d’une jeune femme médecin, arabe de la dynastie des Abassides. Elevée dans ces milieux de grande culture et de tolérance que sont l’Orient et le Moyen-Orient de cette époque, elle a accès à un savoir qui fait d’elle un danger dès son arrivée en Aquitaine et ce, malgré le soutien de son père Philippe. Elle se heurte d’emblée aux moines de l’abbaye de La Sauve-Majeure, toute proche. Son intelligence, sa volonté de soigner mais aussi sa liberté de pensée et sa beauté font d’elle une femme que beaucoup veulent détruire. Elle décide alors de lutter. De double culture, elle devra faire sa place dans cette Aquitaine du Moyen Age sans renier ce que lui a donné le pays de sa mère et sans refuser celui de son père.

  J'ai lu/aimé cet article

Cet article a 12 commentaires

    1. Caroline

      😊 Merci Nath ! Je remarque, grâce à la chronique de ce livre, que nombre de mes lecteurs ne sont pas friands de romans historiques. En tout cas, je suis contente d’en avoir parlé car je l’ai vraiment adoré ! 😁

  1. Merci pour cette découverte. Je lis peu d’historiques mais j’aime les romans dans lesquels les personnages sont bien dessinés comme ici.

    1. Caroline

      Les personnages, c’est le gros point fort de ce roman je trouve. Sans doute pour la raison pour laquelle on a envie de lire la suite de la saga après avoir terminé le premier tome ! 😊

  2. Hedwige

    Je ne suis pas fan du tout des romans historiques, mais je suis absolument fan de ta façon de raconter cette histoire !

    1. Caroline

      Merci Hedwige ! 😊 C’est typiquement le genre de roman qui me passionne et pour lequel je suis tout feu, tout flamme dans mes chroniques ! 😁

  3. Céline C.

    Merci Caroline pour cette chronique enthousiaste qui donne envie. J’apprécie beaucoup les romans historiques mais surtout lorsqu’il y a un côté polar/enquête comme les sagas d’Andrea Japp. Peut-être que celui-ci pourrait malgré tout me plaire, surtout s’il est question de sciences et de médecine. Je le note ☺️

    1. Ici tu n’as pas le côté enquête, c’est plutôt de l’aventure, mais il est tellement passionnant ! J’aime aussi beaucoup les polars historiques, comme la saga du Commissaire aux morts étranges d’Olivier Barde-Cabuçon (j’adore le personnage du moine), ou encore, le Bureau des affaires occultes d’Éric Fouassier et tout récemment Les disparus de Blackmore de Loevenbruck. D’ailleurs, il faut que je découvre sa saga du Loup des Cordeliers aussi.

      1. Céline C.

        J’aime bien aussi le côté aventure dans les romans donc je pense qu’il pourrait me plaire.
        Je ne connais pas le Commissaire aux morts étranges, mais je le note, merci Caroline ☺️
        Quant au Bureau des affaires occultes (j’ai prévu de lire la saga Héloise l’apothicaire d’Eric Fouassier) et Les disparus de Blackmore, je suis fan. La série du Loup des Cordeliers est géniale également, le personnage de Gabriel Joly est très sympa et j’attends le 4e opus avec impatience (même si j’avais moins aimé le 3e, on devient difficile avec nos auteurs préférés 😉)

  4. Je ne suis pas certaine d’être bon public pour ce genre de titre, mais je trouve ça particulièrement intéressant de découvrir les deux cultures et les deux mondes se rejoindre et pouvoir comparer les connaissances et les coutumes propres à chaque terre 🙂 Tu sembles avoir adoré ta lecture en tout cas !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.