Qui prend la mouche, Hamish Macbeth tome1 de M. C. Beaton

Qui prend la mouche, Hamish Macbeth, tome 1 de M. C. Beaton

Policier, Cozy Mystery

Un cozy mystery humoristique à la sauce « BDR »*

Ma note :

Ce roman est la 1er tome de la série policière Hamish Macbeth.

C’est l’été à Lochdubh, petit village écossais paisible, et comme chaque semaine, les époux Carthwright reçoivent des stagiaires, de tout âge et tout horizon, venus apprendre à pêcher le saumon et la truite.

Parmi eux, l’horripilante Lady Jane. Particulièrement désagréable et mesquine, celle-ci prend plaisir à déceler le talon d’Achille de chacun. Lorsqu’elle est retrouvée morte, le policier Hamish Macbeth constate rapidement que son décès n’a rien d’accidentel.

La romancière met en scène une poignée de personnages, tous aussi agaçants les uns que les autres. Aucun d’eux n’inspire vraiment la sympathie, et certains sont même fichtrement antipathiques. Tous cachent un secret, qu’ils ne souhaitent surtout pas voir ébruiter par le « crieur public ». De ce point de vue, il n’est pas si facile pour le lecteur de découvrir le meurtrier.

S’agissant du premier tome d’une série policière, nous faisons également connaissance avec son personnage principal, Hamish Macbeth. Ce dernier observe, avec perspicacité et attention, le monde qui l’entoure. De nature posée, il est doté d’une certaine assurance, qui peut parfois passer pour de la nonchalance. Le portrait qu’en fait l’autrice en début de roman est peu flatteur mais tellement drôle. Il faut reconnaître que la romancière excelle pour imaginer de formidables protagonistes, je pense notamment à l’exquise Mrs Raisin.

« Les mains dans les poches, le képi sur l’arrière du crâne, le policier longeait le quai situé devant l’hôtel, en bordure du lac. Grand et dégingandé, il flottait dans son uniforme trop court qui laissait voir ses poignets osseux et ses chaussettes en laine d’Écosse tirées au-dessus de ses godillots réglementaires. Il souleva son couvre-chef, révélant une tignasse d’un roux flamboyant, pour se gratter la tête, puis, glissant une main sous sa chemise, il se frotta pensivement l’aisselle. »

Amatrice des enquêtes d’Agatha Raisin, je n’ai pu m’empêcher de comparer ces deux œuvres. En effet, la recette reste la même. Cependant, il faut savoir qu’en version originale, Hamish Macbeth est paru quelques années avant sa consœur, en 1985. Aussi, j’ignore si cela en est la raison, mais j’ai été surprise par le côté un peu désuet de certains propos ou de certains aspects culturels, notamment concernant la gente féminine. Capricieuses, hautaines ou encore franchement idiotes, les femmes, dans ce roman, n’ont pas le beau rôle.

Cela dit, le personnage de Macbeth me semble plutôt prometteur, ainsi que les protagonistes récurrents qui gravitent autour, comme la belle et notable Priscilla Halburthon-Smythe.

J’ai hâte de découvrir les autres tomes de cette série, que j’aime lire, pour ma part, entre deux genres similaires ou deux lectures plus angoissantes.

*Pour savoir ce qu’est un « BDR » selon M. C. Beaton, il va falloir lire le roman ! Un indice : cela n’a rien à voir avec la Base de Registre.

🎧Disponible en audio chez Audible et lu par François Delaive.

Infos
Editeur : Albin Michel
Parution : 24/04/2019
252 pages
ISBN : 9782226435927
Quatrième de couverture
« Policier du petit village de Lochdubh situé au beau milieu des Highlands en Écosse, Hamish Macbeth manque totalement d’ambition professionnelle mais il peut cependant compter sur son intuition naturelle pour mener à bien ses enquêtes. Ses qualités lui seront bien utiles quand le corps sans vie de Lady Jane Winters, langue de vipère notoire et participante au stage de pêche à la mouche du village, est retrouvé dans la rivière.
Secondé par la délicieuse Priscilla Halburton-Smythe, Hamish s’immerge en eaux troubles pour démasquer l’assassin.
Vous aimez Agatha Raisin ? Vous allez adorer Hamish Macbeth !
Comme sa grande soeur Agatha, cet Hercule Poirot à la sauce écossaise entraîne le lecteur dans des aventures totalement déjantées sorties tout droit de l’imagination de M.C Beaton. Avec, en prime, le charme des lochs, des highlanders mystérieux et des châteaux hantés. Attention, fantômes ! « 

2 thoughts on “Qui prend la mouche, Hamish Macbeth, tome 1 de M. C. Beaton

    1. Oui, c’est aussi mon cas, mais j’imagine que c’est normal pour un premier tome. Ca m’a fait pareil avec Les détectives du Yorkshire, une autre série Cozy Mystery. Malgré tout, je tenterai la suite.

Laisser un commentaire