Le manteau de neige de Nicolas Leclerc

Le manteau de neige de Nicolas Leclerc

Thriller fantastique

Ma note :

« Mais pour l’heure, l’ennui. Total. Global. Puant. Blessant.
Il est partout, dans chaque ferme, chaque école, chaque HLM, chaque maison. Il pullule, se nourrit du court ensoleillement, de l’étendue de la nuit qui absorbe les résidus de couleurs automnales et cloître les habitants. »

Suite au décès de son grand-père, une jeune adolescente se retrouve aux prises avec les fantômes de l’histoire familiale. Sa vie, déjà compliquée par son haptophobie, va être bouleversée par ces intrusions terrifiantes, et elle va devoir fouiller dans un passé peu glorieux pour se libérer de cette emprise malsaine.

Le chapitre d’ouverture est véritablement accrocheur. L’auteur pose l’ambiance avec naturel, la ferme isolée, la neige, la cheminée, le silence. le scénario s’est déroulé sous mes yeux, à la manière d’une œuvre cinématographique, et j’ai continué à tourner inlassablement les pages sans m’en rendre compte.

J’ai particulièrement apprécié la petite bibliographie en fin d’ouvrage, où j’ai pu découvrir d’autres références sur le thème de la médiumnité ou du paranormal.
Un avis très positif pour ce roman captivant et bien mené, alliant avec brio le thriller et le fantastique.

Infos
Editeur : Seuil
Parution : 06/02/2020
352 pages
ISBN : 9782021426908
Quatrième de couverture
« Jusqu’à quel point le passé de votre famille peut-il vous hanter ?
Katia est haptophobe : elle ne peut supporter aucun contact physique. Ses parents ont tout tenté depuis son enfance, médecins, psys, guérisseurs, rien n’y fait. Mais le malaise de Katia prend une ampleur plus inquiétante lorsque son grand-père est sauvagement assassiné par sa femme. Un détail cloche cependant : cette dernière était dans un état végétatif depuis 30 ans…
Né en 1981 à Pontarlier, Nicolas Leclerc a quitté les montagnes du Haut-Doubs pour étudier l’audiovisuel et le cinéma. Il travaille aujourd’hui pour la télévision. Le Manteau de Neige est son premier roman. »

Laisser un commentaire