Extrait de… Sinestra d’Armelle Carbonel

{EXTRAIT}

Certains mots, certains passages d’un roman vous bouleversent, vous percutent ou vous amusent.

J’aime beaucoup cet extrait, qui démontre toute la beauté de l’écriture d’Armelle Carbonel.

« Je portais en mon sein les reliques de l’innocence. J’étais à la fois le témoin privilégié de leurs espérances et le complice de leurs souffrances incompressibles. Il suffisait de substituer une seule lettre pour me révéler tel que le monde m’avait forgé.
J’étais le Mal Sinestra. »

CARBONEL A., Sinestra, Ring, 2018.

Laisser un commentaire