Sinestra d’Armelle Carbonel

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post published:2019-01-16
  • Post category:Chroniques
  • Post comments:3 commentaires
  • Temps de lecture :3 min de lecture
You are currently viewing Sinestra d’Armelle Carbonel
Sinestra d'Armelle Carbonel

Thriller

Ma note : ★★★★ / J’ai beaucoup aimé

« Je portais en mon sein les reliques de l’innocence. J’étais à la fois le témoin privilégié de leurs espérances et le complice de leurs souffrances incompressibles. Il suffisait de substituer une seule lettre pour me révéler tel que le monde m’avait forgé.
J’étais le Mal Sinestra. »

La seconde guerre mondiale fait rage en cette année 1942, et avec elle son lot de malheurs et d’atrocités. Tentant d’échapper à un destin funeste, des enfants perturbés ainsi que leurs mères, sont accueillis dans un établissement, protégé de la barbarie du monde extérieur par une chaîne montagneuse. C’est là, dans cet endroit isolé à la démesure malsaine, qu’« il docter » laisse libre court à son imagination fertile pour traiter des pensionnaires aux troubles contrariants (main hargneuse, cécité subite, entre autres).

Dès le départ un sentiment d’angoisse s’est insinué en moi, étrangement renforcé par cette écriture presque poétique de l’autrice. Ce style magnifique m’a relativement perturbée, tant il contraste avec la situation oppressante qu’il décrit. Personnage contemplatif du livre, le val Sinestra renferme de nombreux secrets, aussi tragiques qu’horrifiques. Il assiste impuissant au malheur de ses hôtes, se réjouissant malgré lui de cette compagnie, qui le sauve de l’oubli et de la solitude.

Un thriller éprouvant mais admirable, dont je conseille vivement la lecture.

Infos
Editeur : Ring
Parution : 08/11/2018
390 pages
ISBN : 9791091447898
Quatrième de couverture
« Suisse 1942.Le Val Sinestra, refuge isolé au cœur de la vallée des Grisons entouré de monumentales montagnes, accueille un convoi de réfugiés fuyant les horreurs de la guerre. Des mères brisées au bras de leur progéniture, des orphelins meurtris et atteints de désordres psychiques. Mais là où ils croyaient avoir trouvé la paix, les résidents vont réaliser que le Mal a franchi la frontière avec eux.Surnommée la nécromancière, Armelle Carbonel est avec son style viscéral et son extrême maîtrise du suspense en huis clos, l’une des voix les plus captivantes du thriller contemporain. Récompensée à onze reprises, experte en manipulation et rebondissements, la nouvelle référence française du thriller psychologique entraîne le lecteur au cœur d’une véritable symphonie paranoïaque, dont l’intensité suscite une angoisse quasi inédite dans le monde du thriller. »

Cet article a 3 commentaires

  1. J’ai adoré ce roman, Armelle Carbonel écrit à merveille ! L’angoisse, c’est exactement ça ! Criminal Loft de cette auteure est absolument superbe dans son genre 😊

    1. Je crois que j’ai été surprise par sa plume. Je suis habituée à lire des romans assez sombres, mais avec une telle plume, jamais. J’ai beaucoup entendu parler de « Criminal Loft », qui est dans ma wishlist depuis un certain temps d’ailleurs, et aussi de son dernier, « L’empereur blanc ».

      1. Oui, j’en ai entendu que du bien de « L’empereur blanc » et le résumé donne vraiment envie ! Beau week end ! 🙂

Laisser un commentaire