Chroniques épinglées – Les sorties poche de mai 2024

Chroniques épinglées – Les sorties poche de mai 2024

Dans cet article, retrouvez les livres qui sortent en poche au mois de mai et que j’ai déjà chroniqués sur le blog.

Que reviennent ceux qui sont loin de Pierre Adrian. Lire la chronique.

En poche le 2 mai 2024

J’ai été particulièrement touchée par ce roman, alors même qu’il y a assez peu de personnages auxquels s’attacher. La majorité d’entre eux ne sont pas nommés, tout juste évoqués de manière très générale. Pourtant, certains se démarquent pour le narrateur, qui leur voue une affection particulière, le petit cousin, la copine notamment.

Une partie de ce roman est une petite Madeleine de Proust, qui m’a replongée dans mes propres souvenirs d’enfance. J’aurais voulu rester à jamais en été, sacraliser cette maison aux couleurs de la joie, à la manière d’un sanctuaire. J’aurais voulu ne jamais avoir à y revenir, ne jamais avoir à grandir.
Un roman d’une grande force évocatrice, sublimé par une plume délicate, qui m’a beaucoup émue.

Une belle vie de Virginie Grimaldi. Lire la chronique.

En poche le 2 mai 2024

J’ai aimé faire connaissance avec les deux protagonistes de ce récit, deux sœurs auparavant unies, aujourd’hui partiellement désunies. J’ai aimé plonger dans leur passé, revivre avec elles leur enfance et leur adolescence. Certains sujets sont poignants et douloureux à lire. Une histoire de vie, de moments de vie, qui a souvent convoqué mes propres souvenirs d’adolescente – je suis née en 84, alors forcément, j’ai toute une époque en commun avec les narratrices.

Une belle vie est un roman émouvant, qui donne vie à deux femmes attachantes, cela étant, je n’ai pas tout à fait retrouvé la finesse (dans la plume ou dans l’humour) et le naturel que j’adore tellement chez l’autrice.

Car un jour de vengeance d’Alexandra Julhiet

En poche le 15 mai 2024

Un bon thriller, avec une ambiance assez oppressante et une intrigue captivante, habilement menée. Par une sorte de mise en abyme, on va découvrir le passé de nos protagonistes à l’Institut Chevrière. Une double temporalité donc, mais pas si classique que cela, ce que j’ai apprécié. L’autrice alterne entre un récit lent, assez angoissant, puis des scènes d’action, ce qui dynamise la lecture. J’ai particulièrement aimé le décor de Chevrière et l’atmosphère qui y règne, marquée par la tension et l’emprise. Un bon moment de lecture !

  J'ai lu/aimé cet article

Cet article a 9 commentaires

    1. Caroline

      Comme je te comprends, on n’a pas le temps de lire tout ce qu’on voudrait ! Ce thriller est facile à lire et plutôt captivant. Une belle découverte !

  1. Ludivine

    Oh, j’avais justement repéré Car un jour de vengeance à la bibliothèque et je l’ai noté pour un futur emprunt. Ton avis me conforte dans cette idée, merci Caroline. 🙂

    1. Caroline

      Franchement, il est sympa et tu devrais l’apprécier Ludivine !

      1. Ludivine

        Il ne reste plus qu’à me laisser tenter une bonne fois pour toute 😉

    1. Caroline

      C’est un thriller divertissant et plutôt addictif, il devrait te plaire Audrey. 😊

Laisser un commentaire (Markdown)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.