Chronique – Blizzard de Marie Vingtras

Blizzard de Marie Vingtras

Blizzard de Marie Vingtras

Contemporain, Suspense

Ma note :  ★★★★★ / J’ai adoré

Parmi les nouveautés de ma médiathèque, il y avait Blizzard. Un titre qui correspondait exactement à ce dont j’avais envie en ce début du mois de décembre. Avant même de le commencer, je me sentais déjà dans l’ambiance. Le moins que l’on puisse dire, c’est que j’ai été comblée.

Quelque part en Alaska, l’hiver, la neige, et le blizzard. Un blizzard qui se lève alors que Bess et l’enfant sont là dehors. Une tempête de neige qui réduit le champ de vision, qui gèle les membres et qui embrume l’esprit. Puis l’enfant qui disparaît. Quand Benedict s’aperçoit que Bess et le petit ne sont plus là, il sait qu’il est peut-être trop tard. Alors il demande l’aide de Cole.

« On sait ce que ça représente une lumière dans la nuit, ou dans le blizzard, quand vous êtes perdus. »

Dès le début, Marie Vingtras nous plonge intensément dans cette histoire. Face à la puissance de Dame Nature, on ne voit rien, on n’entend rien, on est seul avec nos pensées les plus intimes. Isolés au beau milieu de cette nature sauvage, les quatre principaux protagonistes vont commencer leur introspection. Les différents chapitres alternent entre les différents narrateurs. Des chapitres courts, comme l’urgence de la situation à laquelle ils doivent faire face. Il y comme un contraste entre leur brièveté et le monologue intérieur de chaque personnage, si riche que ces quelques heures semblent durer des jours. Qui sont-ils ? D’où viennent t’ils ? Quelle est leur histoire ? Nous faisons leur connaissance au fil du récit, écoutant s’élever leurs voix, authentiques et pures. Il n’est pas possible de se mentir à soi-même, et par là-même au lecteur. Parfois, on subit ces pensées, parfois on s’en émeut. Toujours est-il que l’émotion est bien présente.

Si cette situation ne semble être qu’un prétexte à des propos plus profonds, il y a pourtant du suspense. Il ne s’agit pas là d’une introspection méditative. Il y a de la tension et de l’appréhension dans ces lignes, un suspense qui rend le roman véritablement addictif. D’ailleurs, je l’ai lu d’une seule traite.

Une histoire prenante, une ambiance saisissante, une écriture habile qui m’a emportée loin dans ces contrées enneigées, pour mon plus grand plaisir. A découvrir !

Cold Winter Challenge – Marcher dans la neige – Forêt enneigée

Date de lecture : 2-4 déc. 2021


Extrait

Comme souvent quand l’écriture est belle, je relève beaucoup de phrases, et je ne sais pas lesquelles choisir pour illustrer ma chronique. Voici un extrait, parmi tant d’autres sélectionnés.

« Parfois je rêve de l’océan Pacifique, de ses rouleaux, du sel sur la peau et des cheveux gainés par les embruns. Ici, il n’y a que de l’eau douce, des hectolitres d’eau douce, des lacs, rivières, fleuves, ruisseaux, cascades. De l’eau partout, tout le temps, sous toutes ses formes. Gelée, fondue, claire comme de l’eau de roche ou boueuse au printemps. Et froide, toujours froide. Pas de quoi avoir envie de se baigner. Je donnerais n’importe quoi pour un bain de soleil sur la plage, à écouter les vagues s’écraser sur le sable. »


Infos et Quatrième de couverture

Blizzard de Marie Vingtras

Edition : L’Olivier – Parution : 26/08/2021 – 192 pages – ISBN : 9782823617054

« Le blizzard fait rage en Alaska.

Au coeur de la tempête, un jeune garçon disparaît. Il n’aura fallu que quelques secondes, le temps de refaire ses lacets, pour que Bess lâche la main de l’enfant et le perde de vue. Elle se lance à sa recherche, suivie de près par les rares habitants de ce bout du monde. Une course effrénée contre la mort s’engage alors, où la destinée de chacun, face aux éléments, se dévoile.

Avec ce huis clos en pleine nature, Marie Vingtras, d’une écriture incisive, s’attache à l’intimité de ses personnages et, tout en finesse, révèle les tourments de leur âme. »

7 thoughts on “Chronique – Blizzard de Marie Vingtras

        1. Ca m’arrive souvent aussi ! Pour celui-ci, je n’avais rien lu à son sujet avant de commencer ma lecture. Je l’ai trouvé par hasard à la médiathèque, dans les « nouveautés » et j’avais envie d’un huis-clos, alors c’était parfait.

Laisser un commentaire