Rebecca de Daphné du Maurier

Rebecca de Daphné du Maurier

Thriller

Ma note :

{LECTURE AUDIO}

« J’ai rêvé l’autre nuit que je retournais à Manderley. »

La narratrice est une jeune dame de compagnie, au service d’une femme arriviste et antipathique.
A Monte-Carlo, elle fait la rencontre de Maxim de Winter, un veuf, propriétaire du majestueux domaine de Manderley.
Ils vont se marier assez rapidement et emménager dans cette grande propriété, où l’empreinte de feue Rebecca de Winter est encore très présente.
Comment rivaliser avec cette défunte épouse, dont la prestance et le charisme sont encore dans toutes les mémoires ?

Pendant longtemps, j’ai eu quelques difficultés à nouer un lien avec la narratrice, tellement réservée et tellement passive. Puis, j’ai souffert avec elle.
Tout au long du roman, je me suis sentie opprimée face à la haine et au mépris de la gouvernante, rabaissée par les paroles infantilisantes de l’époux, blessée par l’indélicatesse de l’entourage.
Puis au fil de ses découvertes, devinant les secrets les plus tragiques, elle prend enfin de l’assurance.
Observer les évènements à travers ses yeux est la clé de cette atmosphère angoissante, de cette tension croissante.

J’ai beaucoup apprécié ma lecture et j’ai hâte de découvrir le film d’Hitchcock et sa mise en scène de l’histoire.


🎧Disponible en audio chez Audiolib et lu par Virginie Méry

Mon avis sur la version audio :

J’ai troqué mon édition (trouvée dans une boîte à livres) à la traduction quelque peu désuète, contre la version audio, enregistrée à partir d’une nouvelle traduction.
L’aura de mystère qui se dégage du récit est pleinement mise en valeur par l’interprétation de Virginie Méry.

Infos
Editeur : Albin Michel
Parution : 02/03/2015
544 pages
ISBN : 9782226314772
Quatrième de couverture
« Une longue allée serpente entre des arbres centenaires, la brume s’accroche aux branches et, tout au bout, entre la mer et les bois sombres, un manoir majestueux : Manderley, le triomphe de Rebecca de Winter, belle, troublante, admirée de tous. Un an après sa mort, son charme noir hante encore le domaine et ses habitants.La nouvelle épouse de Maxim de Winter, jeune et timide, pourra-t-elle échapper à cette ombre, à son souvenir ?Immortalisé au cinéma par Alfred Hitchcock, le chef-d’œuvre de Daphné du Maurier a fasciné depuis sa parution plus de trente millions de lecteurs à travers le monde. Comme Les Hauts de Hurlevent ou Jane Eyre, Rebecca est devenu un des mythes de la littérature.Paru pour la première fois en France en 1940, le livre est ici présenté dans une nouvelle traduction d’Anouk Neuhoff qui restitue toute la puissance d’évocation du texte originel et en révèle la noirceur et la complexité dramatiques. »

1 thought on “Rebecca de Daphné du Maurier

Laisser un commentaire