Le parfum, histoire d’un meurtrier de Patrick Süskind

Le parfum, histoire d’un meurtrier de Patrick Süskind

Polar, Historique

{LECTURE AUDIO}

Ayant un excellent souvenir du film de Tom Tyker, je tenais à découvrir l’origine de cette histoire. Racontée avec brio, Le Parfum est une œuvre exceptionnelle, fascinante et envoûtante !

« Au XVIIIe siècle vécut en France un homme qui compta parmi les personnages les plus géniaux et les plus abominables de cette époque qui pourtant ne manqua pas de génies abominables. C’est son histoire qu’il s’agit de raconter ici. »

Cette histoire débute dans le Paris puant du XVIIIe siècle, où une jeune femme donne naissance à un enfant sous son étal de poissons. Cet enfant, c’est Jean-Baptiste Grenouille, petit être étrange, né sans odeur mais doté, en contrepartie, d’un sens de l’odorat plus que développé. Prenant très tôt conscience de sa différence, il grandit sans nouer de relations, vivant une existence assez terne, jusqu’au jour où parvient à ses narines une senteur nouvelle. Il n’aura désormais qu’un but, tenter de la reproduire.

Tout au long de sa vie, Grenouille va bénéficier d’une chance et d’un instinct de survie extraordinaires. Guidé par la soif d’atteindre son objectif, il voyage à travers la France jusqu’à rejoindre la ville de Grasse, capitale du parfum, pour s’initier à l’enfleurage. A chaque nouvelle étape de son apprentissage, il accepte d’être exploité par des personnes opportunistes et par ailleurs vouées à un destin tragique. Le karma, pourrait-on dire. Car, l’univers tout entier semble s’accorder pour que Grenouille puisse accomplir son œuvre.

« Il était de fait son propre dieu, et un dieu plus glorieux que ce dieu puant l’encens qui habitait les églises. »

Comment ne pas éprouver, si ce n’est de la sympathie, au moins de l’attachement et de la compassion envers cet être aussi étonnant qu’amoral ?

Le Parfum, c’est aussi une immersion dans un monde d’odeurs, de senteurs, d’essences. C’est ressentir la vie, les couleurs, la beauté, sous un jour nouveau. Nous découvrons le monde à travers le sens surhumain de Grenouille, un monde souvent nauséabond duquel se détachent, çà et là, quelques fleurs.

Je suis tombée sous le charme de l’écriture fine et riche de Patrick Süskind. Les trois derniers chapitres, sublimes, achèvent avec succès cette épopée incroyable, et le souvenir que cette histoire me laissera, olfactif ou non, sera sans nul doute impérissable.

Date de lecture : 11 au 16 oct. 2021


🎧Ce roman est également disponible en version audio chez Livraphone (Sixtrid) et lu par François Berland.

Mon avis sur la version audio :

Bien que je dispose d’une très belle édition France Loisirs de 1986, j’ai choisi d’utiliser mon crédit audio pour cette lecture, car le narrateur n’est autre que l’excellent François Berland, dont la prestation pour Les rois maudits m’avait totalement conquise. Je ne regrette absolument pas ce choix car, comme je m’y attendais, mon écoute a été absolument magique. Chez Sixtrid, le travail fourni et le choix des narrateurs est toujours de grande qualité.

Infos
Editeur : France Loisirs
Parution : 1986
310 pages
ISBN : 9782724231635

2 thoughts on “Le parfum, histoire d’un meurtrier de Patrick Süskind

Laisser un commentaire