Dans la forêt de Hokkaido d’Éric Pessan

Dans la forêt de Hokkaido d’Éric Pessan

Fantastique, Jeunesse

Ma note :

Pour ce récit, l’auteur a puisé son inspiration dans un fait divers survenu au Japon en 2016.

« J’étais un petit garçon.
J’étais perdu.
J’étais dans la forêt de Hokkaido.
J’étais seul.
Totalement,
absolument,
terriblement,
seul,
perdu,
pire que perdu :
abandonné. »

Julie, une adolescente de quinze ans, est en proie à des cauchemars terrifiants qui n’ont de cesse de la réveiller chaque nuit. Dans le dernier en date, elle se trouve être un jeune garçon, abandonné dans une forêt hostile, et submergé par une peur panique. A son réveil, elle réalise qu’elle est physiquement éprouvée par son rêve, aussi, quand ce dernier continue chaque nuit, elle comprend qu’elle doit chercher une solution si elle souhaite retrouver une vie normale.

Il ne fait aucun doute pour elle qu’elle est reliée à cet enfant, et qu’elle ressent, comme lui, chacune des émotions qui le traversent. Mais, peut-elle l’atteindre à sa façon, lui transmettre sa force et ses pensées, le guider vers la civilisation ?

Voilà un roman court et diablement efficace. Je me suis retrouvée totalement prise dans cette histoire, au point d’avoir de véritables coups de frayeur ! Je me suis tellement imprégnée des émotions de cet enfant, de sa peur puissante, de son sentiment d’abandon, que j’en ai eu les larmes aux yeux. J’ai ressenti la forêt avec les yeux de ce garçon, hostile, immense et sombre. La solitude, la faim, la soif, ont accompagné ma lecture.

En parallèle, l’auteur dénoue petit-à-petit le fil qui relie les deux personnages. J’ai apprécié le passage, bien amené, sur le jugement empressé et les propos hargneux de tout un chacun face à certains évènements.

« Des gens protégés par un pseudo écrivent n’importe quoi pourvu que cela soit violent et accrocheur. Des gens qui me répugnent parce qu’ils ont un avis sur tout, une vérité agressive à imposer au monde entier. Des gens qui n’ont rien de mieux à faire que de déverser leur haine anonyme sur Internet. »

Ce livre a beau être un roman jeunesse, il est tout de même éprouvant émotionnellement (bon, j’avoue être assez sensible). C’est un roman empreint de beauté et de tolérance, réellement addictif. La plume de l’auteur est magnifique.

En temps qu’adulte, j’aurais souhaité que l’auteur approfondisse davantage les personnages qui gravitent autour de Julie, les thématiques importantes qui sont soulevées, mais j’ai bien conscience que le format ne le permet pas.

« Ce qui est épuisant, c’est que les gens parlent sans savoir. Ils voient un étranger, ils pensent à un terroriste. Ils ne comprennent pas que certains migrants ont fui les mêmes terroristes qui nous menacent. »

Dans la forêt de Hokkaido est sans conteste l’un des meilleurs romans que j’ai lus cette année, l’un de ceux qui m’a fait vivre une merveilleuse expérience de lecture.

🎧 Ce roman est aussi disponible en version audio chez L’école des loisirs et lu par Élodie Huber.

 

Infos
Editeur : L’école des loisirs
Parution : 30/05/2017
144 pages
ISBN : 978 2211233668
Quatrième de couverture
 » Lorsque Julie plonge dans le sommeil, son monde bascule. L’adolescente se retrouve dans la forêt de l’île japonaise de Hokkaido, reliée physiquement à un petit garçon de sept ans. Abandonné par ses parents, il erre seul, terrifié, et risque de mourir de froid, de soif et de faim. Quel est le lien entre Julie et l’enfant perdu ? »

1 thought on “Dans la forêt de Hokkaido d’Éric Pessan

Laisser un commentaire