Alabama 1963 de Ludovic Manchette et Christian Niemiec

Alabama 1963 de Ludovic Manchette et Christian Niemiec

Policier

« Dieu sait qu’en 1963 à Birmingham, en Alabama, pour que des Noirs rendent visite aux autorités de leur plein gré, il fallait que l’heure soit grave. »

J’ai enfin lu ce roman policier, qui m’attendait dans ma bibliothèque depuis octobre dernier. Il est vrai que de nombreuses personnes l’ont apprécié et qu’il a été maintes et maintes fois présenté sur la Toile.
Je l’ai, moi aussi, beaucoup aimé, alors pourquoi ne pas lui rendre un petit hommage ?

L’histoire se déroule en 1963 aux Etats-Unis. Un détective privé blanc dépassé et sa femme de ménage noire s’associent bon gré mal gré pour enquêter sur la disparition de fillettes noires.

« Si c’est pas malheureux de voir ça ! Des Blancs qui traînent avec des négresses !
– Mais je vous emmerde, monsieur. »

Le ton du roman n’est pas sombre pour autant et l’humour est dosé juste ce qu’il faut pour passer un excellent moment de lecture. Les pensées des protagonistes sont si drôles parfois, que j’ai corné quelques pages pour m’en souvenir.

« Adela regarda une dernière fois le panneau « WHITE ONLY » et ne put s’empêcher de sourire en songeant qu’à cause de leurs fichues lois c’est forcément un Blanc qui finirait par marcher dans la merde de M’ame.»

C’est tellement facile à lire, facile de se plonger dans cette enquête, facile d’aimer les personnages, que l’histoire se lit d’une traite.
Le déroulement est impeccablement rythmé, les auteurs tapent dans le mille, avec une écriture vive et efficace.

Un petit mot sur la couverture, que je trouve superbe et très représentative de l’histoire, mais surtout de ce duo invraisemblable.
Je trouve incroyable tout ce qui se dégage de la posture de ces deux personnages à travers cette illustration !

Alabama 1963 est un coup de cœur et j’ai pris beaucoup de plaisir à suivre cette enquête et surtout les protagonistes.

Infos Editeur : Cherche Midi Parution : 20/08/2020 384 pages ISBN : 9782749165912 Quatrième de couverture « Meurtres en Alabama. Birmingham, Alabama, 1963. Le corps sans vie d’une fillette noire est retrouvé. La police s’en préoccupe de loin. Mais voilà que d’autres petites filles noires disparaissent… Bud Larkin, détective privé bougon, alcoolique et raciste, accepte d’enquêter pour le père de la première victime. Adela Cobb, femme de ménage noire, jeune veuve et mère de famille, s’interroge :  » Les petites filles, ça disparaît pas comme ça…  » Deux êtres que tout oppose. A priori. Sous des airs de polar américain, Alabama 1963 est avant tout une plongée captivante dans les États-Unis des années 1960, sur fond de ségrégation, de Ku Klux Klan et d’assassinat de Kennedy. Rentrée littéraire 2020. »

Laisser un commentaire