Le Bureau des affaires occultes d’Éric Fouassier

Le Bureau des affaires occultes d’Éric Fouassier

Policier historique

Ma note :

{LECTURE AUDIO}

Mystères dans le Paris du 19ème siècle

« Inspecteur Verne, Valentin Verne. Surtout, souviens-toi bien de ce nom ! »

Je me félicite d’avoir utilisé mon crédit audio pour découvrir ce passionnant policier historique. Je n’ai pas été déçue ! J’ignore si ce roman aura une suite, mais j’ai bien envie de faire comme si, car il serait vraiment dommage que les enquêtes de Valentin Verne s’arrêtent ici pour le lecteur.

Il faut dire que j’adore le 19e siècle, ses courants artistiques et littéraires, ses inventions, ses expositions universelles. L’intrigue se situe au début du siècle à Paris, sous la monarchie de Juillet. Les opposants au régime en place sont encore nombreux, et l’équilibre de la paix, précaire.

C’est dans ce contexte politique que le jeune et brillant Valentin Verne, de la police des mœurs, est promu inspecteur de la Sûreté, afin d’enquêter sur une affaire sensible, concernant un membre important de la bourgeoisie.

Pour se consacrer à cette enquête, ce dernier va devoir laisser de côté celle concernant le Vicaire, un affreux personnage, qui est la raison même de son entrée dans la police.

« Ce jeune homme, dont l’attitude résolue aurait impressionné les coquins les plus farouches, se nommait Valentin Verne et exerçait les fonctions d’inspecteur au deuxième bureau de la première division de la préfecture de police. Le service des mœurs. »

Personnage principal et narrateur de cette histoire, Valentin Verne est décrit comme un jeune homme solitaire, au passé douloureux. Intelligent, il a tout d’abord étudié les sciences naturelles avant de changer de voie. Ce dernier élément va d’ailleurs constituer un atout indéniable lors de ses recherches actuelles.
Nous allons également croiser la route d’autres protagonistes, dont certains de notoriété publique. J’ai apprécié le travail fouillé de l’auteur concernant leur personnalité et leurs caractéristiques.

« Une véritable hécatombe ! Depuis le début de l’année, j’ai fait le compte exact. J’ai été poignardée cent trente-cinq fois, j’ai subi deux cent cinquante-six empoisonnements et l’on m’a séduite ou enlevée à cinq cent vingt-neuf reprises. »

A travers ce récit, nous prenons part à ce siècle, les découvertes scientifiques et évènements qui l’ont marqué, les grands noms qui l’ont composé. Pour autant, aucune description ennuyeuse, le style est vif, le langage clair et le suspense habilement mené.

J’ai trouvé ce roman véritablement passionnant, et j’aurais voulu continuer longtemps encore à suivre ses héros. L’auteur a réussi à créer une ambiance et des personnages qui suscitent l’empathie, deux points, qui pour moi, sont l’essentiel d’une excellente lecture.


🎧Disponible en audio chez Lizzie et lu par Benjamin Jungers.

Mon avis sur la version audio :

Une très bonne écoute en compagnie de Benjamin Jungers.

Infos
Editeur : Albin Michel
Parution : 28/04/2021
368 pages
ISBN : 9782226460745
Quatrième de couverture
« Prix Maison de la Presse 2021
« LE roman historique de l’année. Vous ne le lâcherez pas. » Gérard Collard – Le magazine de la santé
Automne 1830, dans un Paris fiévreux encore sous le choc des Journées révolutionnaires de juillet, le gouvernement de Louis-Philippe, nouveau roi des Français, tente de juguler une opposition divisée mais virulente.
Valentin Verne, jeune inspecteur du service des moeurs, est muté à la brigade de Sûreté fondée quelques années plus tôt par le fameux Vidocq. Il doit élucider une série de morts étranges susceptible de déstabiliser le régime.
Car la science qui progresse, mêlée à l’ésotérisme alors en vogue, inspire un nouveau type de criminalité. Féru de chimie et de médecine, cultivant un goût pour le mystérieux et l’irrationnel, Valentin Verne sait en décrypter les codes. Nommé par le préfet à la tête du « bureau des affaires occultes », un service spécial chargé de traquer ces malfaiteurs modernes, il va donner la preuve de ses extraordinaires compétences.
Mais qui est vraiment ce policier solitaire, obsédé par la traque d’un criminel insaisissable connu sous le seul surnom du Vicaire ?
Qui se cache derrière ce visage angélique où perce parfois une férocité déroutante ?
Qui est le chasseur, qui est le gibier ?
Dans la lignée des grands détectives de l’Histoire, de Vidocq à Lecoq en passant par Nicolas le Floch, un nouveau héros est né.
« Un roman policier addictif » Biblioteca »

1 thought on “Le Bureau des affaires occultes d’Éric Fouassier

Laisser un commentaire