Poursuite de Joyce-Carol Oates

Poursuite de Joyce-Carol Oates

Thriller

Ma note :

« Dans les herbes hautes, les os éparpillés ensemble donnaient (presque) l’impression de danser. Gisant là où ils étaient tombés à cette époque très lointaine. »

Abby est une jeune femme perturbée, sujette à d’horribles cauchemars qui la maintiennent souvent dans un état passablement brumeux. Ce matin-là, plongée dans ses pensées, elle semble ne pas voir le bus arriver lorsqu’elle s’engage sur la chaussée.

Dans ce roman à quatre voix, nous découvrons peu à peu des pans de l’enfance d’Abby. Les phrases courtes se succèdent, et donnent un effet nerveux au roman. Un style nécessaire, indispensable pour retranscrire les réflexions des personnages. Le père notamment, dont les pensées digressent en permanence, comme coupées au couteau, mettant l’accent sur sa folie passionnelle.

Avec Poursuite, Joyce Carol Oates nous offre un récit incisif et dramatique, maintenant le lecteur sous tension, grâce à une alternance des points de vue et des périodes.

Infos
Editeur : Philippe Rey
Parution : 04/03/2021
219 pages
ISBN : 9782848768601
Quatrième de couverture
« Un thriller complexe et bouleversant, du grand Joyce Carol Oates
De son enfance, Abby garde le souvenir de nuits tourmentées, habitées par un cauchemar récurrent : un champ peuplé d’ossements humains dans lequel elle erre à l’infini. Aujourd’hui Abby a vingt ans et, tandis qu’elle pensait avoir vaincu ses démons, son mariage imminent ravive l’affreux cauchemar. Moins de vingtquatre heures après la cérémonie, Abby s’engage sur la chaussée et se fait renverser par un bus.
Accident ou résultat d’un geste prémédité ? C’est ce qu’essaie de déterminer son mari, Willem, alors qu’un troublant faisceau d’indices se présente à lui : quelle est donc cette marque rouge autour du poignet droit d’Abby ? Pourquoi se réveille-t-elle en hurlant chaque nuit ?
De confession en confession, Abby partage avec Willem ce qu’elle n’a jamais avoué à personne : l’histoire de Nicola, sa mère perpétuellement terrifiée, et de Lew, son père jaloux, violent, vétéran de la guerre d’Irak, accro à toutes sortes de drogues. Entre les deux, une fillette prise en étau…
Porté par une écriture nerveuse oscillant entre le présent et l’enfance torturée d’Abby, à la poursuite de la surprenante vérité d’une famille, ce roman méticuleusement orchestré tient en haleine le lecteur jusqu’à la dernière seconde. »

Laisser un commentaire