Ma pal du défi Un hiver au chalet 2023

Défi Un hiver au chalet 2023

Ce défi a été imaginé par Geneviève, du blog Mon coussin de lecture, alias @unefilledanslebois sur Instagram. Cette quatrième édition se déroule du 1er décembre 2023 au 1er mars 2024, et vous plongera une nouvelle fois dans une ambiance cocooning hivernale. Ce que j’aime dans ce challenge, c’est justement qu’il mêle catégories livresques et catégories d’ambiance pour un plaisir total. C’est amusant, simple et les catégories lectures sont originales. Je vous le conseille vivement !

Voici ma petite sélection de lectures pour le défi !

Catégories lectures

Des histoires au coin du feu

Lis des nouvelles, des contes ou un recueil d’histoires

Contes de la bécasse de Guy de Maupassant

Chaque automne, un vieux chasseur régalait ses amis de bécasses. Les têtes de ces délicieux oiseaux étaient donnés à un seul convive désigné par le sort. Et ce dernier, pour dédommager les autres, devait raconter une histoire. Les seize nouvelles de ce recueil se situent presque toutes en Normandie où Maupassant vécut une jeunesse heureuse. Ses paysans chasseurs, ses aristocrates, sa rempailleuse, ses pêcheurs sont saisis sur le vif dans leur vie quotidienne. La folie de la femme qui a perdu toute sa famille, l’avarice sordide de la maîtresse du petit chien, la triste vieillesse des danseurs de menuets, la revanche de l’épouse bafouée, Maupassant voit tout dans les détails les plus poignants. Le célèbre auteur de Bel Ami nous donne dans ce recueil ses meilleurs contes.

Coureur des bois

Lis un livre d’un auteur québécois

Tempêtes de Andrée A. Michaud

Marie Saintonge emménage dans une maison léguée par son oncle, récemment suicidé, située dans le Massif bleu, une montagne québécoise. Confinée à l’intérieur à cause d’une tempête de neige, elle y vit des phénomènes à l’apparence paranormale et finit par perdre pied…
Ric Dubois est resté le prête-plume de l’écrivain Chris Julian jusqu’à sa mort par suicide. Délivré de ses obligations à son égard mais déterminé à terminer le manuscrit pour se prouver sa propre valeur, Ric se rend au campint du Massif bleu, afin d’y travailler sur le roman. Plusieurs meurtres ont lieu au camping ; bien que soupçonné par beaucoup de locaux à cause de son statut d’étranger, Ric s’efforce de mettre la main sur le véritable coupable.
Deux versants de la montagne, deux destins tragiques qui vont se rejoindre.

Le bar à chocolat chaud ✔️

Lis un livre de ton choix

L’enfant don de Jean Darot

Au début du vingtième siècle, dans une haute vallée pyrénéenne dont l’isolement a limité l’influence de la religion chrétienne et du patriarcat, Seuvia, aînée et donc tête d’une maison-souche, décide de concevoir un enfant pour l’offrir à une autre femme qui ne peut pas en avoir. Ce don longuement réfléchi pallie la souffrance du couple-ami et donne naissance à une nouvelle maison. En prenant la guerre civile espagnole pour toile de fond, ce récit nous fait découvrir une société montagnarde où la femme bénéficie d’un statut particulier : bien au-delà de sa fonction de mère, celle-ci s’impose comme pilier essentiel et fondateur d’une communauté qui plonge ses racines dans les arbres, les pierres et les légendes enchantées. Postface de : Gratacos Isaure

La parenté est arrivée !

Lis un livre qui a au moins deux auteurs (ou illustrateurs)

Mémoires de la forêt, tome 2 : Les carnets de Cornélius Renard de Mickaël Brun-Arnaud

Alors qu’Archibald se prépare aux festivités de l’automne, le maire de Béllecorce lui apprend un matin que sa famille n’est pas la propriétaire légitime de la librairie. Il procède à son expulsion immédiate au profit d’un nouveau venu en ville, le mystérieux Célestin Loup. À l’aide de son père et de son facétieux petit neveu Bartholomé, Archibald part sur les traces de cinq mystérieux carnets que son grand-père, Cornélius Renard, a dissimulés. Il espère ainsi découvrir la vérité, et prouver qu’il est bien le véritable propriétaire de la librairie. Mais il ne sera pas facile de les retrouver, car Cornélius, avant de perdre la tête, les a confiés aux membres d’une société secrète, la Confrérie des plumes. Et ceux-ci semblent bien décidés à s’assurer que les Renard sont dignes des souvenirs de leur ancêtre…

Wig8wzow8gan (signifie “Bonheur” en langue abékanaise)

Lis un auteur autochtone ou un livre sur les peuples autochtones

Maikan de Michel Jean

À quatorze ans, Virginie, Marie et Thomas sont arrachés à leurs familles sur ordre du gouvernement canadien. Avec les autres enfants innus du village, ils sont conduits dans un pensionnat, à près de mille kilomètres de chez eux, pour y être éduqués. Là-bas, il leur est interdit de parler leur langue, leurs cheveux sont rasés, leurs objets personnels confisqués. Ils ne sont désormais plus qu’un numéro.
Soixante-dix ans plus tard, l’avocate Audrey Duval cherche à comprendre ce qu’il est advenu des trois jeunes Innus mystérieusement disparus…

L’esprit des ours

Choisis un livre avec le mot ours dans le titre, un ours sur la couverture ou qui parle d’ours

Outaouais de Page Comann

Des côtes déchiquetées d’Irlande jusqu’aux immensités enneigées du Québec, le vent de l’Outaouais souffle ses tempêtes et ses blizzards.
Les hommes se révèlent plus violents encore que la nature la plus sauvage.
Larguez les amarres et chaussez les raquettes.
L’Outaouais vous attend.
L’amour et la mort aussi.

Le village d’antan illuminé

Lis un ouvrage sur l’histoire ou un classique

Les hauts de Hurle-Vent d’Emily Brontë

Les Hauts de Hurle-Vent sont des terres balayées par les vents du nord. Une famille y vivait, heureuse, quand un jeune bohémien attira le malheur. Mr. Earnshaw avait adopté et aimé Heathcliff. Mais ses enfants l’ont méprisé. Cachant son amour pour Catherine, la fille de son bienfaiteur, Heathcliff prépare une vengeance diabolique. Il s’approprie la fortune de la famille et réduit les héritiers en esclavage. La malédiction pèsera sur toute la descendance jusqu’au jour où la fille de Catherine aimera à son tour un être misérable et fruste. Ce roman anglais, le plus célèbre du XIXe siècle à nos jours, a été écrit par une jeune fille qui vivait avec ses soeurs au milieu des landes de bruyère. Elle ne connut jamais cette passion violente ni cette haine destructrice. Elle imagina tout, même le fantôme de la femme aimée revenant tourmenter l’orgueilleux qui l’a tuée.

Magie hivernale

Science-fiction ou fantastique

Une nuit d’hiver, tome 2 : La fille dans la tour de Katherine Arden

La cour du grand-prince, à Moscou, est gangrenée par les luttes de pouvoir. Pendant ce temps, dans les campagnes, d’invisibles bandits incendient les villages, tuent les paysans et kidnappent les fillettes. Le prince Dimitri Ivanovitch n’a donc d’autre choix que de partir à leur recherche s’il ne veut pas que son peuple finisse par se rebeller. En chemin, sa troupe croise un mystérieux jeune homme chevauchant un cheval digne d’un noble seigneur. Le seul à reconnaître le garçon est un prêtre, Sacha. Et il ne peut révéler ce qu’il sait : le cavalier n’est autre que sa plus jeune sœur, qu’il a quittée il y a des années alors qu’elle n’était encore qu’une fillette, Vassia.

Il fait -30°C

Un livre avec une couverture aux couleurs de l’hiver

Une immense sensation de calme de Laurine Roux

« Cela dure un instant ou de longues minutes, je ne saurais le dire. Le regard d’Igor abolit mon être. Partout dans mon corps mille particules soulèvent mes membres, et c’est à la fois de la peur et de la glace, du miel et de la lavande. »

Au cœur d’une étendue enneigée, une jeune fille rencontre Igor, un être aussi étrange que magnétique. Presque sans échanger un mot, elle va le suivre à travers une nature souveraine et hostile, portée par ce que la jeunesse a d’insolence. Mais plus elle semble proche d’Igor, plus le mystère qui l’entoure s’épaissit. Jusqu’à ce qu’une tempête les précipite tous deux dans la tourmente, révélant les légendes et les souvenirs de ceux qu’illumine le côtoiement permanent de la mort et de l’amour.

Le sentier des Appalaches

Nature ou nature writing

Abandon, l’appel des grands espaces américains de Joanna Pocock

En pleine crise existentielle, une femme part se perdre dans les grands espaces du Montana pour se retrouver et donner un nouveau sens à sa vie.

En pleine crise personnelle, Joanna Pocock décide d’abandonner sa vie londonienne pour partir s’exiler dans les paysages sauvages du Montana. Là-bas, elle va observer le territoire, découvrir l’imaginaire frontalier de l’Ouest américain et ses extrêmes. Elle va traverser les forêts et les montagnes, dialoguer avec les rivières, les loups et les bisons, et relater ses expériences : maternité, deuil, crise climatique, réensauvagement, écosexe… Consciente de ce que l’humanité perd dans sa relation avec la terre, elle se met à l’écoute de ces communautés qui disent la fragilité de ce que c’est que vivre. En restituant l’Amérique dans sa démesure, Abandon aide à respirer.

Jardin de givre

Lis de la poésie

Ruby moonlight de Ali Cobby Eckermann

Ruby, jeune Aborigène et unique survivante du massacre de son clan, erre seule dans le bush ne se fiant qu’à la nature et à son instinct. Quand son chemin croise celui de Jack, un trappeur irlandais, les deux êtres solitaires s’apprivoisent dans l’environnement raciste et violent de l’Australie du dix-neuvième siècle. Ali Cobby Eckermann tisse son intrigue avec élégance, oscille entre tendresse et violence, et entretient un suspense haletant entre le désir amoureux et le tourment de la peur.

Bulles de glace ✔️

Lis une bd

Un chant de Noël, une histoire de fantômes de José-Luis Munuera

Londres, 1843. Tous les habitants, les mieux lotis comme les plus démunis, s’apprêtent à fêter Noël. Tous, à l’exception de Scrooge. Aux yeux de cette riche commerçante, insensible au malheur des autres comme à l’atmosphère de liesse qui baigne la cité, seuls le travail et l’argent ont de l’importance. On la dit radine, égoïste et mesquine. Elle préfère considérer qu’elle a l’esprit pratique. Et tandis que les festivités illuminent la ville et le cœur de ses habitants, Scrooge rumine sa misanthropie… Une nuit, des esprits viennent lui rendre visite. Ils l’emmènent avec eux, à la rencontre de la jeune fille qu’elle était, quelques années plus tôt, lorsque la cupidité n’avait pas encore rongé son cœur. Mais aussi à la découverte de celle qu’elle aurait pu devenir si elle avait choisi la voie de la bonté… Après le Bartleby d’Herman Melville, José Luis Munuera adapte librement un autre classique de la littérature anglo-saxonne : Un chant de Noël, de Charles Dickens. Munuera s’empare ainsi d’un des chefs-d’œuvre de l’écrivain anglais, paru en 1843, et féminise le personnage de Scrooge. Une relecture délicieuse, à savourer pour les fêtes !

  J'ai lu/aimé cet article

Cet article a 12 commentaires

  1. Jolie PAL. Les hauts de Hurle-Vent et Mémoires de la forêt sont les seuls que je connais, alors hâte de découvrir les autres au fil de tes retours 😀 Bonnes lectures.

    1. Caroline

      Merci Marinette ! Depuis que j’ai fait ma sélection, d’autres livres se sont greffés, notamment « Personne ne meurt à Longyearbyen » de Morgan Audic, qui a un ours sur la couverture ! 😁

  2. Un challenge varié et avec des thèmes vraiment sympas et accessibles. J’aimerais bien découvrir Tempêtes et je trouve la couverture de La fille dans la tour très belle. Je te souhaite un très bon challenge hivernale Caroline, amuses toi bien 😊

    1. Caroline

      Merci Ludivine ! Les couvertures de la trilogie « Une nuit d’hiver » sont vraiment très belles. Celle du premier tome, « L’ours et le rossignol » m’avait tapé dans l’œil. Quant à « Tempêtes », il fait partie de la liste des livres qu’il me reste à lire dans la bibliographie d’Andrée A. Michaud.

  3. Steven

    Quelle alléchante PAL et plus que de saison !

    En t’en souhaitant de belles découvertes et un excellent challenge 🙂

  4. Je pense aussi lire cette version d’un chant de Noël 🙂 Bonnes lectures !

    1. Caroline

      Je viens de la terminer et j’ai beaucoup aimé le fait que Scrooge soit une femme.

  5. Hedwige

    Un beau challenge plein de neige et d’ours. Je suis étonnée par cette langue abékanaise qui insère des 8 dans ses mots !!

    1. Caroline

      Ah oui, j’ai eu la même réflexion que toi, car du coup, je ne sais pas comment ça se prononce ! 😂

    1. Caroline

      Oui, c’est vrai que j’ai encore une fois varié les genres ! 😁

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.