L'île du diable de Nicolas Beuglet

L’île du diable de Nicolas Beuglet

Policier

Ma note :

Ce roman est le 3ème tome des enquêtes de Sarah Geringën.

« Si un jour tu perds confiance en toi, si tu ne t’estimes plus, souviens-toi de ce mot : Timshel, « tu peux ». »

Alors que le dernier roman de Nicolas Beuglet, Le passager sans visage, est sorti le 16 septembre dernier, j’ai décidé d’en profiter pour clôturer son extraordinaire série mettant en scène l’inspectrice Sarah Geringën.

Dans ce dernier volet, Sarah apprend que son père a été assassiné et met tout en œuvre pour en découvrir la raison. Accompagnée par Adrian Koll, un jeune officier prometteur, elle va remonter la piste de ses origines paternelles, persuadée que la cause du mal-être de son père est enfouie dans ce passé tourmenté.  Mais, ce qu’elle va apprendre va bousculer toutes ses convictions.

Comme les précédents, ce roman est dynamique, incroyablement bien mené et addictif. La pauvre Sarah en prend décidément pour son grade. Personnage tourmenté, elle a souvent la malchance de se retrouver dans des enquêtes ou des situations toutes plus surprenantes les unes que les autres. Mais, ce qui est plus inquiétant, c’est que derrière la couche fictive des romans de Nicolas Beuglet se cache souvent un fait réel, qui sert de source d’inspiration. Et celui-ci est glaçant.

Dans cette enquête, rien n’est laissé au hasard, et chaque indice semé par l’auteur a son importance. Il est vrai qu’aujourd’hui, j’arrive facilement à savoir vers qui tourner mes soupçons, trop de lecture de thrillers a tendance à me faciliter la tâche je suppose, mais croyez-moi, ce qui est passionnant dans les romans de cet auteur, c’est le mobile, l’origine de tout cet acharnement. Et là, rien ne sert de se torturer l’esprit, il faut se laisser prendre par l’histoire, et savourer chaque chapitre pour apprécier toute la splendeur du final.

Nicolas Beuglet est pour moi une valeur sûre dans la littérature policière française. Avec L’île du Diable, n’espérez pas un thriller reposant, mais attendez-vous plutôt à de l’action, du suspense et des rebondissements !

Je quitte désormais la Norvège pour partir en Ecosse et découvrir Grace Campbell, en m’attaquant à sa première enquête, intitulée Le dernier message.

Série Sarah Geringën :

  • T01. Le cri
  • T02. Complot
  • T03. L’île du Diable

🎧 Ce roman est également disponible en version audio chez Lizzie et lu par Olivier Premel.

🍁Pumpkin Autumn Challenge 2021 – Automne frissonnant – Gare, gare à la main de gloire🍁

Date de lecture : 18-20 sept. 2021

Infos
Editeur : XO
Parution : 19/09/2019
320 pages
ISBN : 97822374481340
Quatrième de couverture
« La vengeance est affaire de mémoire
Le corps recouvert d’une étrange poudre blanche…
Des extrémités gangrenées…
Un visage figé dans un rictus de douleur…En observant le cadavre de son père, Sarah Geringën est saisie d’épouvante. Et quand le médecin légiste lui tend la clé retrouvée au fond de son estomac, l’effroi la paralyse.Et si son père n’était pas l’homme qu’il prétendait être ?Des forêts obscures de Norvège aux plaines glaciales de Sibérie, l’ex-inspectrice des forces spéciales s’apprête à affronter un secret de famille terrifiant.Que découvrira-t-elle dans ce vieux manoir perdu dans les bois ? Osera-t-elle se rendre jusqu’à l’île du Diable ?Après Le cri et Complot, Nicolas Beuglet nous livre un thriller glaçant, exhumant des profondeurs de l’histoire un événement aussi effrayant que méconnu. Il nous confronte à une question vertigineuse : quelle part de nos ancêtres vit en nous, pour le meilleur et pour le pire ? »

Laisser un commentaire