Histoire officielle de l'émergence des vampires de Raymond A. Villareal

Histoire officielle de l’émergence des vampires de Raymond A. Villareal

Fantastique

Ma note :

Depuis mon adolescence, j’ai une fascination pour les vampires, notamment pour le plus célèbre d’entre eux, le comte Dracula. Alors, quand j’ai vu passer ce roman lors d’une masse critique Babelio, je n’ai pas pu résister et j’en ai fait la demande.

Dans une réalité où les vampires font partie intégrante de notre monde, ce roman se présente comme un ouvrage documenté sur leur apparition, comprenant des extraits de journaux, des articles de loi, des annexes. L’auteur y rapporte, avec impartialité, les témoignages d’un certain nombre de personnes concernant la découverte et la propagation d’un nouveau virus qui a changé le destin de l’humanité.

Tout commence à la frontière du Mexique et de l’Arizona, où Lauren Scott, chercheuse en médecine aux CDC (Centres pour le contrôle et la prévention des maladies), est appelée pour observer le corps d’une jeune femme retrouvée exsangue. Lorsque ce dernier disparaît de la morgue et que d’autres personnes sont retrouvées mortes dans des conditions similaires, elle n’a d’autre choix que de prévenir sa hiérarchie et tenter d’endiguer une éventuelle contamination à plus grande échelle. Aidée par le docteur Gomez, Lauren part à la recherche de cette première « née » pour effectuer sur elle des prélèvements sanguins.

L’histoire se développe grâce à l’intervention d’autres protagonistes. Il apparaît rapidement que le virus a pris de l’ampleur, et que la présence désormais factuelle de ces nouveaux êtres ne fait pas l’unanimité. Entre méfiance et fascination, la population semble divisée et nous assistons, au fil des mois et des années, à l’évolution de l’opinion publique à travers tous les pays. L’auteur transpose habilement certaines thématiques actuelles dans son récit, comme l’influence des réseaux sociaux et des médias, la manipulation des pouvoirs en place, politiques et religieux, ou encore la discrimination.

Nous sommes bien loin de l’image traditionnelle du vampire aux canines pointues, créature immortelle et terrifiante, aspirant à la fois le sang et l’âme des humains. Leur étude démontre tout de même une force décuplée, une accoutumance au sang humain et une intolérance à la lumière du soleil. Le fait de présenter cet état comme une pathologie apporte du réalisme et du crédit à l’histoire.

Les acteurs de ce récit sont dotés d’une vraie personnalité et pour certains d’une aura particulière, notamment l’exploratrice. Humains ou vampires, leur nature ne définit pas leur caractère, aussi j’ai apprécié que l’auteur n’utilise pas de tels clichés manichéens.

Quelques points m’ont toutefois gênée. Le format, notamment, oblige à un certain détachement. Le récit jongle entre les multiples témoignages et documents, ce qui demande de la concentration et manque de fluidité. Le fait que certains dialogues soient rapportés, comme lors des interrogatoires, n’en fait pas une lecture très vivante.

L’histoire officielle de l’émergence des vampires est une fiction crédible, basée sur un concept original, cela dit, j’aurais préféré une construction davantage centrée sur une intrigue que sur la chronologie des évènements.

Extrait

« Les gens me semblent différents, à présent. Je descelle les émotions dans leurs expressions faciales : le dégoût, la colère, la peur, la tristesse, la joie, la surprise et le mépris, la renonciation. Avant même qu’ils ne les laissent paraître. Le tressautement d’un muscle qu’eux-mêmes n’ont pas senti. Une grande enjambée, une claudication – chaque pas engagé me livre ce qu’ils pensent en cet instant précis.

Je sens leur peur et leur joie. Tout chez eux me fascine. Étais-je moi aussi à ce point transparente… »


Vampire ? Vous avez dit vampire ?

Je vous présente ma petite sélection de livres et de films sur les vampires.

Littérature :

  • Dracula de Bram Stocker : lu deux fois, c’est pour moi un inconditionnel de la littérature gothique.

Cinéma :

  • Le bal de vampires de Polanski (1968) : une parodie des plus savoureuses.
  • Dracula de Francis Ford Coppola (1993)
  • Entretien avec un vampire de Neil Jordan (1994)
  • Vampires de John Carpenter (1998)
  • Vampire, vous avez dit vampire ? de Tom Hollande (1985) et son remake, Fright Night de Craig Gillespie (2011)

🍁Pumpkin Autumn Challenge 2021 – Automne frissonnant – Le folklore de Chipenden🍁

Date de lecture : 31 oct. au 5 nov. 2021

Je remercie Babelio et Pygmalion pour l’envoi de ce roman, reçu dans le cadre d’une masse critique.

Infos
Editeur : Pygmalion
Parution : 15/06/2021
520 pages
ISBN : 9782756430904
Quatrième de couverture
« À la frontière entre l’Arizona et le Mexique, le corps sans vie d’une jeune femme est découvert. Emmené à la morgue la plus proche, il disparaît rapidement dans des circonstances mystérieuses. Pour Lauren Scott, jeune enquêtrice envoyée par le gouvernement afin d’aider la police locale, ce cas n’a rien d’une affaire de routine : elle remet en question sa vision de la médecine. Car bientôt, d’autres corps s’alignent sur les tables de la morgue de Nogales avant de s’évanouir dans la nature. Tous semblent avoir été vidés de leur sang et portent une marque de morsure dans le cou. Et si cette maladie apparaît d’abord aux États-Unis, c’est bientôt le monde entier qui se trouve submergé par une pandémie. Les gouvernements, les chercheurs, les législateurs, les religieux, tous tentent de faire face. Mais n’est-il pas déjà trop tard ? »

Laisser un commentaire