Chronique – Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post published:2022-01-31
  • Post category:Chroniques
  • Post comments:3 commentaires
  • Temps de lecture :6 min de lecture
You are currently viewing Chronique – Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows
Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows

Épistolaire

Ma note :  ★★★★★ / J’ai adoré

J’avais souvent entendu parler de ce roman sans jamais vraiment avoir envie de le découvrir. C’est en écoutant un podcast de @adpatemoisitupeux qui lui était consacré, que j’ai changé d’avis. Il s’agit là d’un genre qui m’est peu familier, le roman épistolaire. Verdict ? J’ai adoré cette histoire, que j’ai trouvé belle, drôle, et émouvante.

« Peut-être les livres possèdent-ils un instinct de préservation secret qui les guide jusqu’à leur lecteur idéal. »

Ce roman, c’est l’histoire de Juliet et de son extraordinaire rencontre avec les membres du « Cercle des amateurs de littérature et de tourte aux épluchures de patates de Guernesey ».

Nous sommes dans l’Angleterre d’après-guerre, en 1946, et Juliet en a définitivement terminé avec ses chroniques, connues sous le nom d’« Izzy Bickerstaff s’en va-t-en guerre ». A la recherche d’idées pour son nouveau livre, elle reçoit un jour une lettre d’un certain Dawsey Adams, qui va changer sa vie. Originaire de Guernesey, ce dernier affirme posséder un exemplaire d’un livre de Charles Lamb, ayant appartenu autrefois à Juliet. Dès lors, commence entre eux un échange régulier de lettres, auquel d’autres habitants de l’île vont peu à peu participer.

Juliet est le personnage autour duquel tous les échanges convergent. J’ai beaucoup aimé le principe épistolaire, qui permet de varier les points de vue pour une même situation. Loin d’alourdir l’histoire, cela rend compte de précisions souvent drôles ou émouvantes, qui contribuent à l’attachement du lecteur pour les protagonistes.

« Avez-vous remarqué que, lorsque votre esprit est focalisé sur une personne, sa présence se manifeste partout où vous allez ? Mon amie Sophie appelle cela des coïncidences et Mr. Simpless, mon ami pasteur, la grâce. Il pense que quand on aime profondément une personne ou une chose, on projette une énergie à travers le monde qui lui apporte « la fécondité ». »

Si j’ai apprécié suivre la vie de Juliet à Londres, ses péripéties d’écrivaine, ou encore son entourage, j’ai adoré découvrir l’incroyable histoire du cercle littéraire de Guernesey. Un cercle créé au départ comme couverture, pour contrer les couvre-feux imposés par les allemands, durant l’occupation. Ravis que cette jeune écrivaine s’intéresse à eux, les habitants vont lui parler de ce proche passé, encore douloureux, chacun y allant de sa petite anecdote. Bien sûr, un sentiment de tristesse s’immisce parfois, mais toutes ces personnes sont tellement bienveillantes et chaleureuses, qu’il ne reste que le meilleur, l’espoir. Cependant, il y a tout de même des enquiquineurs, des empêcheurs de tourner en rond qui tentent de casser un peu la bonne ambiance générale. Mais qu’importe, c’est aussi cela qui amène de la légèreté au récit !

« Je ne connais que deux individus respectables dans ce groupe : Eben Ramsey et Amelia Maugery. Ses autres membres sont un chiffonnier, un aliéniste déchu qui boit trop, un porcher bègue, un valet de pied qui se prend pour un lord, Isola Pribby, une sorcière qui, de son propre aveu, distille et vend des potions de son cru, et deux ou trois énergumènes ramassés en chemin. On devine aisément à quoi ressemblent leurs « soirées littéraires ». »

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates est un livre qui m’a totalement conquise. Contre toute attente, je n’ai absolument pas été gênée par le format, et j’ai avalé les pages avec ravissement. C’est un roman que je conseille à tous ceux qui ont envie de lire une belle histoire, bien écrite et émouvante.

Date de lecture : 3-7 janv. 2022


Infos et Quatrième de couverture

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows

Edition : NiL – Parution : 02/04/2009 – 396 pages – ISBN : 9782841113712

« Aussi fantasque que son titre, et drôle, tendre, incroyablement attachant : voici un premier roman comme on n’en a pas lu depuis longtemps, qu’on a hâte de se passer de main en main.

Je me demande comment cet ouvrage est arrivé à Guernesey ? Peut-être les livres possèdent-ils un instinct de préservation secret qui les guide jusqu’à leur lecteur idéal…

Janvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d’un inconnu, un natif de l’île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis – un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d’un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d’une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates…) – délices bien évidemment strictement prohibés par l’occupant. Jamais à court d’imagination, le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d’humanité – Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle – et même d’autres habitants de Guernesey –, découvrant l’histoire de l’île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l’impact de l’Occupation allemande sur leurs vies… Jusqu’au jour où elle comprend qu’elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l’invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu’elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais. »

Cet article a 3 commentaires

  1. Céline

    Lu il y a un bon moment déjà et j’avais bien aimé 🙂

    1. Caroline

      C’est incroyable le nombre de personnes qui ont aimé ce roman. Ca me fait plaisir, car je le trouve vraiment sympa !

Laisser un commentaire