Chronique – Mort sur le Transsibérien de C.J. Farrington

Mort sur le Transsibérien de C.J. Farrington

Lors du passage du Transsibérien, Olga Pouchkine, employée des Chemins de fer russes, est percutée de plein fouet par un cadavre tombé du train. Un évènement peu banal, dans cette partie désertée de Sibérie occidentale, qui va donner du grain à moudre aux habitués du café Astana et du fil à retordre à Vassily Marouchkine, le policier nouvellement muté à Roslazny.

Chronique – Le manoir d’Alexis Aubenque

Dans ce premier tome, nous allons suivre des étudiants surexcités, qui s’apprêtent à passer le week-end d’Halloween dans un manoir réputé hanté. A leur arrivée, la bande de copains est accueillie par un majordome énigmatique, qui leur fait faire une rapide visite, avant de quitter les lieux. Alors que chaque binôme vaque à ses occupations, deux d’entre eux, un peu trop curieux, vont réveiller par inadvertance les forces maléfiques qui hantent ces lieux.

Chronique – Evergreen Island de Heidi Perks

Evergreen Island de Heidi Perks

De son enfance sur Evergreen Island, Stella Harvey garde de merveilleux souvenirs. Des sensations de bonheur et de liberté qui rendent d’autant plus incompréhensible le départ précipité de sa famille, ce soir de tempête 1993.  Lorsqu’elle apprend qu’un cadavre a été découvert à la lisière de son ancien jardin, elle décide de retourner sur l’île et de renouer contact avec ses habitants. Mais l’accueil pourrait bien ne pas être aussi chaleureux qu’elle l’aurait souhaité.

Chronique – Retour à Martha’s Vineyard de Richard Russo

Retour à Martha’s Vineyard de Richard Russo

Lincoln, Teddy et Mickey sont trois amis inséparables qui se sont connus à l’université à la fin des années 1960. Trois mousquetaires, rapidement rejoints par une quatrième, la belle Jacy, dont ils sont tous un peu amoureux. Pour fêter la fin de leurs études, les quatre amis se retrouvent sur l’île de Martha’s Vineyard, dans la maison de la mère de Lincoln. Au cours de ce séjour, Jacy disparaît, sans plus jamais donner de nouvelles.

Chronique – Quatre heures, vingt-deux minutes et dix-huit secondes de Lionel Shriver

Quatre heures, vingt-deux minutes et dix-huit secondes de Lionel Shriver

L’entrée en matière nous plonge sans ambages dans l’ambiance à venir. Suite à un conflit avec sa supérieure hiérarchique, Remington est licencié et ne s’est pas tout-à-fait remis d’une telle injustice. Aussi, lorsqu’il annonce à sa femme Serenata qu’il a « l’intention de courir un marathon », celle-ci y voit un rapport de cause à effet.